ActuBurkina
A la une Politique

Coopération bilatérale : le chef de la diplomatie burkinabè reçoit le diplomate luxembourgeois en fin de mission

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, SEM Karamoko Jean Marie TRAORE, a reçu dans la soirée du mercredi 12 juin 2024, l’ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg, SEM Georges TERNES en fin de mission au Burkina Faso.
Le diplomate du Grand-Duché de Luxembourg a confié être venu dire au revoir au ministre des Affaires étrangères, et lui adresser ses remerciements pour l’accompagnement dont il a bénéficié durant son mandat au Burkina Faso.
 » Nous avons profité faire la revue des sujets bilatéraux d’intérêt commun en lien avec la situation nationale, sous-régionale et régionale. », note l’ambassadeur luxembourgeois, en précisant que dans la perspective de rendre plus dynamique la coopération entre les deux pays, les autorités du Grand-duché de Luxembourg se penchent déjà sur les pistes d’amélioration de cette coopération.
Il relève par ailleurs que son pays mène une coopération excellente avec le pays des Hommes intègres.
Cela a permis selon lui, la continuité de tous les programmes de la coopération luxembourgeoise, notamment l’aide humanitaire, et le soutien aux associations et ONG sur le plan national.
Cette audience a été une occasion pour le chef de la diplomatie burkinabè, de saluer le diplomate luxembourgeois pour les acquis engrangés durant son mandat dans le cadre de la coopération entre le Grand-Duché du Luxembourg et le Burkina Faso.
<< Vous avez été un partenaire de taille qui connait bien notre contexte, et vous serez encore utile pour parler à votre capitale, pour faire la nuance, et faire comprendre la situation réelle du Burkina Faso>>, dira SEM Karamoko Jean Marie TRAORE au diplomate luxembourgeois.
En rappel, c’est le 25 novembre 2022 que le diplomate luxembourgeois Georges TERNES a présenté ses Lettres de créance aux autorités burkinabè.
Il avait auparavant servi au Burkina Faso de 2012 à 2016.
DCRP/ MAECR-BE

Articles similaires

AN 9 de l’insurrection populaire : « Tous les Burkinabè ne pensent pas de la même manière », Inoussa Ouédraogo

ActuBurkina

MEDITERRANEE : plus de 8 300 migrants secourus en cinq jours

ActuBurkina

Idak Bassavé, artiste-musicienne : « Les artistes comptent sur les concerts pour pouvoir vivre, sinon… »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR