ActuBurkina
A la une Société

Contrôle de présence des agents publics : Des réflexions pour l’élaboration d’une stratégie de conduite de l’opération de recensement biométrique

Le Directeur de Cabinet du ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Mohamed Savadogo, a présidé l’atelier d’élaboration d’un protocole d’arbitrage des expressions de besoins en recrutement et d’une stratégie pour la conduite de l’opération de recensement biométrique des agents publics de l’Etat, ce mardi 30 janvier 2024, à Bobo-Dioulasso.
Cet atelier réunit plusieurs cadres de l’administration issus des institutions et des départements ministériels ainsi que des personnes ressources.
Selon le Secrétaire permanent de la Modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (SP-MABG), Dr Sidi Barry, c’est une équipe renforcée qui est à pied d’œuvre pour élaborer deux livrables au terme de l’atelier.
Dans son discours d’ouverture, le Directeur de Cabinet a rappelé que lors du Conseil des ministres du 5 janvier dernier, des instructions ont été données afin de procéder à un recensement physique des agents effectivement présents à leurs postes de travail pour dégager les besoins nouveaux en recrutement de personnels de l’Administration publique.
Au titre des stratégies envisagées, a signifié Mohamed Savadogo, le ministère en charge de la Fonction publique a décidé de mettre en place un dispositif de recensement et de contrôle de présence des agents publics à leurs postes de travail.
Pour lui, cette opérationnalisation vise, non seulement à fournir des données fiables et actualisées pour la gestion des ressources humaines de l’Etat, mais aussi, à permettre aux agents publics de justifier leurs positions géographiques et administratives, surtout en cette période de crise.
« Dans le contexte précis de ce présent atelier, il s’agira donc pour le ministère en charge de la Fonction publique en collaboration avec les acteurs clés des autres départements ministériels concernés, d’élaborer un protocole d’arbitrage des expressions de besoins en recrutement. Il s’agira aussi de proposer un cahier de charges devant préciser les actions, les éléments techniques des opérations à mener, le matériel informatique nécessaire, le chronogramme des activités, et les mécanismes de mobilisation des acteurs devant être impliqués pour le succès de cette opération », a-t-il soutenu.
Tout en invitant les participants à des échanges francs et constructifs qui permettront à terme, d’avoir un dispositif à la hauteur des attentes assignées à ce cadre, il a surtout insisté sur l’assiduité et la participation active.
DCRP/MFPTPS

Articles similaires

Semaine du laïcat : les paroissiens de saint Camille s’engagent à témoigner du Christ 

ActuBurkina

FESPACO: voici le palmarès de la 25e édition

ActuBurkina

BURKINA : le gouvernement interdit l’entrée d’une cargaison de riz en provenance  d’Asie

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR