ActuBurkina
A la une Economie

CMA-BF : les élections consulaires prévues le 17 avril prochain

Le président du comité chargé de l’organisation des élections consulaires de la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso (CMA-BF) a animé une conférence de presse le 18 mars 2016 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les journalistes avait pour objectif d’échanger sur les conditions d’organisation d’un scrutin dans le cadre du renouvellement des membres de l’Assemblée générale consulaire et de ses instances dirigeantes.

Pour les élections consulaires prévues pour se tenir le 17 avril prochain, Marcel Sinka, président du comité d’organisation des consultations électorales au niveau de la CMA-BF, a rassuré que toutes les dispositions sont prises. Selon les données statistiques communiquées par le président, sur les listes électorales, il y a au total 13 810 inscrits. Après un examen des dossiers et des recours formulés, 12 554 ont été validés et 1 256 rejetés. Au titre des Organisations professionnelles des artisans(OPA), sur 111 dossiers reçus, seulement 33 ont été validés.
Parmi les activités prochaines en lien avec le processus électoral en cours, on peut citer entre autres des campagnes d’information à l’intention des candidats et la sensibilisation du corps électoral sur les opérations de vote ; l’impression et la distribution des cartes d’électeur ; la formation des 208 membres des bureaux de vote ; l’impression et le dépôt des bulletins de vote dans les différents bureaux. Pour les opérations de vote le 17 avril 2016, les bureaux de vote seront ouverts de 6h à 18h sur l’ensemble du territoire national. Il faut noter que les artisans auront un double scrutin : celui concernant leur activité et les collèges des OPA.

Pour rappel, l’Assemblée consulaire est constituée de 75 membres élus qui sont issus, d’une part, des organisations professionnelles d’artisans au nombre de 25 et, d’autre part, des catégories d’activités de l’artisanat ou des secteurs d’activités comportant 50 membres qui représentent les différents corps de métiers de l’artisanat. Ils sont élus pour un mandat de cinq ans renouvelable. Les prochaines élections indiquent que la première mandature de l’Assemblée consulaire arrive à son terme.
La Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina, institution publique professionnelle dotée de la personnalité morale et de l’autonomie de gestion, répond à trois objectifs. Il s’agit, selon Marcel Sinka, d’affirmer la volonté du gouvernement à apporter des réponses adéquates aux problèmes du secteur de l’artisanat, de renforcer et valoriser l’identité des métiers de l’artisanat et surtout, d’organiser le secteur de l’artisanat.

Salimata OUEDRAOGO
(Stagiaire)

Articles similaires

NOUVEAU CODE PENAL AU BURKINA : des ONG craignent pour les journalistes et les activistes

ActuBurkina

CATASTROPHES CLIMATIQUES : les pertes économiques explosent de 151% en 20 ans (ONU)

ActuBurkina

DAPOYA A OUAGA : un entrepôt parti en fumée, d’importants dégâts matériels enregistrés

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR