ActuBurkina
A la une religion

CENTENAIRE DES ASSEMBLEES DE DIEU DU BURKINA : ce sera du 11 au 14 mars

Le Comité national d’organisation du centenaire des Assemblées de Dieu du Burkina a organisé une conférence de presse ce 28 janvier 2021 à Ouagadougou. L’objectif de cette conférence de presse était de porter à l’opinion nationale et internationale, des informations relatives à la célébration officielle du centenaire qui aura lieu du 11 au 14 mars prochain à Ouagadougou.

C’est en janvier 1921 que des missionnaires venus d’Amérique sont arrivés au pays des Hommes intègres. Ainsi de 1921 à nos jours, l’Eglise des Assemblées de Dieu, première Eglise évangélique Burkina Faso, a 100 ans. Dans la perspective de la commémoration de ce jubilé centenaire, le Comité national d’organisation, présidé par le Pasteur Samuel Yaméogo, a organisé une conférence de presse ce 28 janvier 2021 à Ouagadougou pour porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, des informations relatives à la célébration officielle qui aura lieu du 11 au 14 mars prochain à Ouagadougou. « Nous envisageons cette célébration non pas comme une ligne d’arrivée mais comme celle d’un nouveau départ pour que chaque membre en saisisse la portée. Nous disons que la fête doit se célébrer dans chaque église locale et dans chaque cœur avec comme slogan : Retournons à nos fondamentaux », a indiqué le président du Comité national d’organisation. Pour lui, ce retour aux fondamentaux s’applique non seulement à l’Eglise qui doit mettre en pratique ce que son Seigneur a appelé le plus grand commandement, mais aussi pour la nation dont les fondamentaux vers lesquels tout Burkinabè doit revenir est le vivre-ensemble dans l’intégrité, le pardon, la fraternité, le respect, la considération de l’autre et l’amour de la patrie dans le dévouement.

Selon le Pasteur Samuel Yaméogo, la devise de la célébration du centenaire des Assemblées de Dieu du Burkina se décline en 3R à savoir : Réforme, Réveil, et Rayonnement. La réforme consiste au retour des chrétiens à la parole de Dieu sans hérésie, le réveil afin de vivre désormais dans la plénitude du Saint Esprit et le rayonnement pour faire connaitre la grâce de Dieu au monde entier. Le président du Comité national d’organisation a insisté que la célébration du centenaire ne se résume pas seulement en liesse populaire, mais surtout  en recueillement et intercession devant Dieu pour un avenir radieux entre les croyants et tous les compatriotes comme l’atteste l’Evangile de Jean au chapitre 4 et au verset 20 « Si quelqu’un dit : j’aime Dieu, et qu’il haït son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? »

 

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

Articles similaires

DERNIER CONSEIL DES MINISTRES DE 2018 : grâce présidentielle au profit de 219 détenus

ActuBurkina

Braquages à Ouagadougou :  8 présumés malfrats aux arrêts

ActuBurkina

7e ASSEMBLEE GENERALE DES PROJETS ET PROGRAMMES : pour rendre les politiques de développement plus performantes

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR