ActuBurkina
A la une Ma parole Société

Situation nationale : « Il y a lieu de ne surtout pas se tromper d’ennemis », Abdoulaye Mossé, président du PPS

Ceci est une déclaration du parti panafricain pour le salut (PPS) signé de son président Abdoulaye Mossé qui appelle à l’union des fils et filles du Burkina en cette période difficile que traverse le pays. Il interpelle les burkinabè à ne surtout pas se tromper d’ennemis si l’on veut arriver à bout de l’hydre terroriste.

La Nation burkinabè a besoin plus que jamais de l’union de ses filles et fils surtout en cette période assez difficile que nous vivons. Jamais notre vivre- ensemble et notre appartenance à une même nation n’ont été autant menacés depuis l’existence du Burkina Faso en tant qu’État souverain. Pour ce faire, il y a lieu de ne surtout pas se tromper d’ennemis si l’on veut arriver à bout de l’hydre terroriste. C’est en cela que nous pourrions garantir le devenir de notre cher pays et le construire dans la paix, la cohésion sociale et la réconciliation véritable.

C’est pourquoi, le Parti Panafricain pour le Salut (PPS) entend inviter ses militantes, militants et sympathisants ainsi que les concitoyennes et concitoyens à se démarquer des allégations mensongères orchestrées par des individus malsains et malveillants contre d’autres Burkinabè. Ces individus ont sans aucun doute leur agenda autre que celui d’accompagner et de soutenir avec sincérité les Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) engagés sur le théâtre des opérations  pour libérer notre pays des mains des groupes armés terroristes.

L’on se rappelle que les autorités de la Transition ont demandé l’accompagnement de l’ensemble du peuple burkinabè. Toutes les composantes de notre société, les acteurs politiques, des personnalités publiques, des opérateurs économiques, des leaders d’opinion, coutumiers et religieux, les Burkinabè conscients et consciencieux ont répondu à cet appel. C’est dans cet élan de solidarité et de patriotisme que le PDG du groupe EBOMAF s’est inscrit. En effet, l’homme d’affaires intercontinental a, depuis plusieurs décennies, toujours soutenu les régimes qui se sont succédé à la tête de notre cher Nation. Il a d’ailleurs intensifié son accompagnement envers les autorités depuis que le pays traverse cette épreuve très critique.

Les Personnes déplacées internes  (PDI), les différentes communautés sans distinction, les politiques et non politiques…bénéficient également du soutien du patron du groupe EBOMAF. A cela s’ajoutent les œuvres de sa fondation qui se chiffrent à des milliards en faveur des couches vulnérables du Burkina Faso. Aujourd’hui, vouloir porter atteinte à la notoriété et ternir l’image du PDG du groupe  EBOMAF, comme le cyber-activiste qui a falsifié la « Une » du journal L’Événement pour des intérêts inavoués et égoïstes, c’est tout simplement insulter l’intelligence de tout un Peuple et saper les efforts d’un honnête citoyen. Dans tous les cas, notre pays dispose de structures compétentes pour traquer ces cyber- activistes et leurs acolytes pour diffamation et autres infractions assimilées.

Le PPS invite donc les compatriotes, ses militantes et militants soucieux de la survie de notre Nation à poser au quotidien des actions fortes allant dans le sens de l’union, la solidarité, la tolérance et pour le renforcement de la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Aussi, pour la réussite de la Transition, le PPS exhorte les autorités actuelles à faire focus sur ses objectifs et ses missions à elles assignés et à respecter l’acte fondamental qu’est la charte.

Le PPS reste convaincu que pour mener et réussir cette lutte, l’armée dans toutes ses composantes reste et demeure le dernier rempart pour la victoire finale de notre peuple.

Dignité- Equité- Tolérance !

Pour le Parti Panafricain pour le Salut

Le Président

 Abdoulaye MOSSE

Articles similaires

CONDITIONS DE DETENTION DE MEMBRES PRESUMES DE BOKO HARAM : Il faut trouver le juste milieu

ActuBurkina

Coopération Burkina Faso/Niger : Le président Bazoum en visite d’amitié et de travail à Ouagadougou, les 17 et 18 octobre

ActuBurkina

IBK: « aucun putsch militaire ne prévaudra au Mali »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR