ActuBurkina
A la une Politique

Burkina : L’UPC tient son deuxième congrès ordinaire vendredi prochain

’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition),  tient son deuxième congrès ordinaire de l’année du 20 au 22 juillet 2018, dans la perspective de la conquête du pouvoir d’Etat en 2020.

«UPC : stratégies pour une victoire éclatante en 2020, synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité», c’est sous ce thème que se tiendra le deuxième congrès ordinaire du principal parti d’opposition burkinabè.

L’annonce a été faite lundi matin, lors d’un point de presse, par le président du comité d’organisation, par ailleurs secrétaire général du parti, le député Adama Sosso.

Il a précisé que les congressistes se réuniront du  20 au 22 juillet 2018 au Palais des sports de Ouaga 2000.

Selon lui, ce rendez-vous quadriennal regroupera environ 500 participants de toutes les 45 provinces du Burkina Faso qui vont réfléchir sur les échéances électorales de 2020, en vue de la conquête du pouvoir.

  1. Sosso a expliqué que la rencontre vise à outiller les militants et militantes à travers cinq sous thèmes, dans la perspective toujours, «d’une victoire écrasante» du parti au soir des scrutins présidentiels de 2020.

Ces sous thèmes porteront sur l’organisation, la structuration et l’administration du parti, les stratégies de recrutement de relais locaux, les stratégies de développement des partenariats et alliances, le financement du parti et surtout sur des questions d’actualité.

 De l’avis du président du comité d’organisation, ce congrès est très important, car «il intervient dans un contexte socio-politique difficile du fait de la grogne sociale, de la désaffection criarde des populations face à la politique de la mal gouvernance du régime en place et surtout de la situation d’insécurité permanente».

D’après Adama Sosso, sa formation politique demeure «la seule alternative crédible» pour apporter la cohésion et la réconciliation nationale au Burkina Faso.

En rappel, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) est arrivée deuxième aux élections cumulées législatives (33 députés /127) et présidentielles de novembre 2015.

Après le double scrutin, elle a traversé des crises internes dont celle qui a entrainé la création, en octobre 2017,  d’un second groupe parlementaire (UPC-Renouveau).

Agence d’information du Burkina

Articles similaires

France : RSF porte plainte contre Facebook pour désinformation

ActuBurkina

BUDGET DES MUNICIPALES PARTIELLES : le Président de la CENI pris à son propre piège

ActuBurkina

Compte rendu du Conseil des ministres du 13 janvier 2022

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR