ActuBurkina
A la une Culture

Burkina: les artistes ont désormais une carte professionnelle

La cérémonie  de remise officielle de la carte professionnelle d’artistes a eu lieu ce 2 juillet 2021 à Ouagadougou, sous le patronage de la  ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Dr Elise Foniyama  Ilboudo/Thiombiano.

Pour la ministre, cette cérémonie marque de manière historique l’un des  pans de l’identité des artistes.

Le secteur artistique se professionnalise au Burkina Faso, avec la concrétisation  d’un long processus, commencé  par l’adoption du statut de l’artiste en mars 2013.

La ministre a salué le travail abattu par ses devanciers, les services de l’Office national d’identification (ONI)  et les acteurs culturels, mobilisés à travers leurs associations, fédérations, et confédérations.

Des explications de la ministre Thiombiano, l’opérationalisation de la carte professionnelle va  permettre  de distinguer le profil  des artistes et de  faciliter leur cheminement vers la mise en place  de grandes industries  culturelles créatives. Après avoir salué  la contribution  des artistes  au rayonnement culturel, la ministre a marqué sa disponibilité à les accompagner. Elle s’est engagée à faciliter, dans la mesure du possible,  la mise en œuvre de l’opérationnalisation du statut de l’artiste.

Pour le secrétaire général de la Confédération nationale des artistes, Inoussa Samandoulgou, c’est un moment de satisfaction qui couronne plus de 20 ans de travail, sans relâche. Il a adressé ses  félicitations à la Commission nationale des arts (CNA) qui a porté le projet.

« Nous exprimons nos  remerciements à l’État du Burkina Faso qui est resté aux côtés des acteurs culturels », a-t-il dit, en remerciant  la ministre. M. Samandoulgou  a  invité la ministre en charge du département de la Culture à poursuivre le travail de structuration des acteurs non étatiques, Aussi, il a invité les bénéficiaires à rendre la carte professionnelle  prestigieuse.

Quant au président de la Commission nationale des arts (CNA), Thierry Millogo, il a indiqué que c’est un grand pas qui comptera dans la vie. Selon lui, il reste de nombreux défis à relever, notamment  les conventions collectives, les statuts fiscaux,  les prestations au niveau de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la mutuelle de santé des artistes.

DCPM/MCAT

Articles similaires

BURKINA: 7 cas de coronavirus confirmés, établissements scolaires et universitaires fermés

ActuBurkina

NORBERT ZONGO : selon l’AJB, même 19 ans après, « la détermination du peuple est restée la même dans sa quête de vérité et de justice »

ActuBurkina

Mise en œuvre du PNDES : 73,7%  de taux d’exécution physique en fin 2020 (PM)

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR