ActuBurkina
A la une Société

Burkina: le gouvernement dénonce des «montages vidéos» visant à salir la réputation des forces combattantes

Dans le communiqué ci-après, le gouvernement burkinabè invite les populations à ne pas accorder du crédit aux vidéos et images qui circulent sur les réseaux sociaux et qui portent à croire que les Forces de défense et de sécurité auraient massacré des civils. Pour le gouvernement c’est une campagne de communication alimentée par les terroristes et leurs soutiens et qui vise à salir la réputation des FDS et des VDP

COMMUNIQUE

Le Gouvernement invite les populations à n’accorder aucun crédit aux images vidéos qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux et tentent de faire croire que des massacres de civils ont été perpétrés par les forces combattantes burkinabè lors des opérations de reconquête du territoire dans la zone de Djibo.

Dans la réalité des faits, il s’agit de montages perfides destinés à jeter le discrédit sur les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) qui ont opposé une résistance héroïque face à la déferlante terroriste qui a lamentablement échoué à prendre le contrôle du camp de Djibo le 26 novembre 2023.

Cette campagne de communication alimentée par les terroristes et leurs soutiens vise à salir la réputation des FDS et des VDP et à jeter le discrédit sur leurs actions en mettant à l’actif de ces forces patriotiques, les massacres qu’ils ont eux-mêmes perpétrés. Les opérations militaires menées dans la zone de Djibo, contrairement à ce que l’on veut nous faire croire, ont plutôt permis aux forces burkinabè de libérer des mains des terroristes, des populations souffrant le martyr sous le diktat inhumain qui leur a été imposé par ces barbares des temps modernes.

Aujourd’hui il ne fait plus de doute que dans cette guerre qui nous est imposée, les forces combattantes burkinabè agissent avec professionnalisme dans le respect des droits de la personne humaine et surtout du premier de ces droits qui est le droit à la vie.

Le Gouvernement n’est nullement étonné par cette tentative désespérée qui s’apparente au chant du cygne de groupes armés terroristes aux abois, traqués de toute part par nos vaillantes forces combattantes, et qui sont auteurs depuis plus de huit ans de massacres indiscriminés contre des populations civiles pour semer le chaos et asservir notre peuple par la violence.

Le combat que nous menons est aussi celui de la souveraineté de notre peuple et nous ne devons pas perdre de vue que ceux qui nourrissent le dessein funeste d’imposer leur domination sur notre pays par la terreur jettent leur va-tout dans la bataille pour parvenir à leurs fins. Battus sur le terrain militaire, ils amplifient la guerre de communication pour tromper l’opinion en transformant leurs défaites en victoires et en essayant de construire dans l’imaginaire populaire une image foncièrement négative des combattants et des patriotes burkinabè.

Le Gouvernement reste convaincu que c’est peine perdue. Il invite les populations à demeurer vigilantes et à poursuivre la dynamique de consolidation du lien armée-nation. C’est aussi à ce prix que notre peuple sortira victorieux de cette guerre pour l’indépendance totale et la souveraineté.

Le Service d’information du Gouvernement

Articles similaires

SONABEL : Ouverture prochaine des Vannes du Barrage hydroélectrique de Bagré

ActuBurkina

MALI : IBK limoge son ministre de la Défense

ActuBurkina

BURKINA : le pays se dote d’un fonds de 10 milliards de F CFA pour financer ses entrepreneurs

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR