ActuBurkina
A la une Politique

ALASSANE SAKANDE : « Il est des successions qu’on aurait voulu s’en passer »

Alassane Sakandé a été élu président de l’Assemblée nationale du  Burkina Faso avec 104 voix sur 127 votants, dont 19 abstentions, 2 nuls et 2 contres, ce 8 septembre. Il succède ainsi à Salifou Diallo décédé le 19 août dernier. Il a ainsi la lourde mission de diriger cette 2e institution du pays.

Le successeur du regretté Salifou Diallo est désormais connu. Il s’agit de Alassane Bala Sakandé qui était, avant son élection,   secrétaire exécutif national du MPP et président du groupe parlementaire dudit parti.  Aussitôt après son élection, la « désormais 2e personnalité du pays » a reconnu la lourde responsabilité qui est désormais la sienne en succédant au « Gorba national ». « Il est des successions qu’on aurait voulu s’en passer. Et la nouvelle responsabilité qui m’échoit en ce jour  du 8 septembre 2017 en est l’éloquente illustration. Il est bien des hommes politiques dont on admire l’action mais dont on redoute de porter le legs. Est de ceux-là, celui dont nous continuons de pleurer la disparition brutale, Dr Salifou Diallo », a-t-il déclaré. En tout cas, le nouvel occupant du Perchoir a promis à ses collègues  de marcher sur les sillons  de son prédécesseur.  «  Pour ma part, je fais le serment devant vous, mes collègues, de marcher dans les sillons tracés par notre illustre président Salifou Diallo. Oui, je prends l’engagement devant vous, chers collègues, de rattacher mon action à la vision politique de mon devancier », a affirmé M. Sakandé qui a par ailleurs dit avoir  compris le message à travers le nombre de voix obtenues. « Ce  n’est pas la majorité et j’ai compris aussi celui de ceux qui se sont abstenus », a-t-il dit.

Willy SAGBE

(Stagiaire)

Articles similaires

ATTAQUES DU 2 MARS 2018 : Le M/PRSCA exige des poursuites contre Blaise Compaoré, Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé

ActuBurkina

Mali: après la Guinée, une importante délégation ministérielle en Mauritanie

ActuBurkina

Burkina : Paul-Henri Damiba président du Faso, une « catastrophe constitutionnelle », selon Pr Abdoulaye Soma

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR