ActuBurkina
A la une Ma parole Politique

Adoption de la charte de la transition au Burkina: Dr Ablassé Ouédraogo exprime sont entière satisfaction

Rentré de Johannesbourg le 13 octobre 2022, après avoir participé à l’Assemblée générale des partis Libéraux d’Afrique, j’ai conduit la délégation de la composant, les « Autres Partis politiques » aux Assises Nationales sur la conduite de la Transition au Burkina Faso.

Les Assises Nationales qui ont regroupés 300 participants représentant les forces vives de la Nation se sont déroulées dans la Salle de Conférence Internationale de Ouaga 2000, le vendredi 14 octobre 2022 de 08HOO à 22h30.

Les travaux ont été ouverts par le Capitaine Méda Marcel, Représentant du Président du MPSR et Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré.

La modération des débats a été assurée par Monsieur Basiaka Dao, de la Confédération Paysanne.

Le Colonel Célestin Simporé a présidé la Commission d’organisation et les travaux de ces Assises Nationales.

Les travaux se sont déroulés dans la courtoisie et dans un climat empreint de patriotisme, d’engagement, et de fraternité. La Charte de la transition a été adoptée à l’unanimité par l’ensemble des participants.

Les travaux ont été clôturés avec la signature à 22H30 de la Charte de la Transition et de l’Acte de confirmation de la Désignation du Président de la Transition, par le Président du MPSR et Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré.

Retenons pour l’essentiel que la Charte de la Transition, présentée en 4 titres et 27 articles avec un préambule, stipule que :

 Sa durée est de 21 mois à compter du 02 octobre 2022, ce qui est conforme à l’accord conclu avec la CEDEAO ;

 Le Président du MPSR est le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Forces Armées Nationales ;

 L’Acte de confirmation de la désignation du Président de la Transition consacre le Capitaine Ibrahim Traoré, Président de la Transition ;

 Les Organes de la Transition sont : Le Président de la Transition, le Gouvernement de Transition et l’Assemblée Législative de Transition ;

 Le Gouvernement de Transition est composé du Premier Ministre et de 25 Ministres au maximum ;

 L’Assemblée Législative de Transition, Organe Législatif de la Transition est composée de 71 membres dont la fonction est gratuite. Ils reçoivent, toutefois, une indemnité de Session.

 La répartition des membres de l’ALT est comme suit :20 personnalités désignées par le Président de la Transition, incluant une personne déplacée interne et un Burkinabè de l’étranger, 13 personnalités désignées par les forces vives des régions, 12 personnalités représentant les partis et mouvements politiques, 16 personnalités représentant les Forces de Défense et de Sécurité, 10 personnalités de la Société Civile incluant des représentants des secteurs privé et agricole, de la jeunesse , des femmes et des personnes vivant avec un handicap.

 Le Président de la Transition, le Premier Ministre de Transition et le Président de L’Assemblée Législative de Transition sont inéligibles aux élections présidentielle, législatives et municipales qui seront organisées pour marquer la fin de la Transition.

 Les missions essentielles de la Transition sont de :

• « Rétablir et renforcer la sécurité sur l’ensemble du territoire national ;

• Apporter une réponse urgente, efficace et efficiente à la crise humanitaire ;

• Promouvoir la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ;

• Engager des réformes politiques, administratives et institutionnelles en vue de renforcer la culture démocratique et consolider l’Etat de droit ;

• Œuvrer à la réconciliation nationale et à la cohésion sociale ;

• Assurer l’organisation d’élections libres, transparentes, équitables et inclusives ».
Ces Assises Nationales sur la conduite de la Transition ont permis de recadrer et de recentrer les actions de la Transition qui est en cours depuis le 24 janvier 2022.

Pour le Parti Le Faso Autrement et pour nous personnellement, la satisfaction est entière, d’autant plus que depuis le mois de mai, nous n’avons de cesse appeler les autorités du MPSR à recadrer leurs actions sur les objectifs initiaux déclarés au moment du coup de force qui ont convaincu la population dans son ensemble d’accepter le coup d’état.

Ces objectifs sont repris dans les missions décrite par cette charte.
Aussi, lançons-nous un appel à tous les Burkinabè patriotes à l’unissons autour des autorités du MPSR pour faire de cette Transition un succès. Ce qui ramènera la paix, la stabilité, la sécurité, la confiance et le développement au Burkina Faso.

La réconciliation nationale et le vivre ensemble harmonieux seront ainsi une réalité pour le bonheur des Burkinabè.
DIEU AIME LE BURKINA FASO

Dr Ablassé OUEDRAOGO
Commandeur de l’Ordre National

Articles similaires

An VIII de la mort du juge Nébié: l’Etat d’affirmer sa volonté d’accompagner les services d’investigation

ActuBurkina

MAHAMOUDOU DICKO, président par intérim de la NAFA : « Il est temps que s’arrête la prise en otage politique du dossier Bassolé »

ActuBurkina

ATTENTATS MEURTRIERS A PARIS : la compassion du gouvernement burkinabè

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR