ActuBurkina
A la une Politique

8e congrès ordinaire du CDP: vers une nouvelle dénomination du parti et un nouveau logo 

Les travaux du 8e congrès ordinaire du CDP, ouverts dans la nuit  du 18 décembre 2021, ont pris fin ce 19 décembre 2021, à Ouagadougou avec la mise en place d’un nouveau bureau de 89 membres dirigés par Eddie Komboïgo.

Convoqué sur fond de crise, le 8e congrès ordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu son pari. En effet, Eddie Komboïgo a été réélu à la tête de l’ex-parti au pouvoir et ce, jusqu’au prochain congrès, ainsi en a décidé les 1083 congressistes venus de 43 sur les 45 provinces. À l’issue des travaux, les congressistes ont pris des résolutions et  donné  mandat au président du parti pour la mise en place d’une commission de réflexion sur la nouvelle dénomination du CDP ainsi que le logo. Cette commission de réflexion, selon Eddie Komboïgo, aura pour missions de toiletter les textes car, depuis 1/4 de siècle, c’est toujours la même configuration. Et pour y arriver, le nouveau président compte faire appel à des techniciens,  notamment des politologues pour réadapter le CDP à la nouvelle génération.

A la question de savoir si avec  cette nouvelle configuration du Bureau exécutif national dans lequel  aucun nom de ceux  se réclamant de l’aile historique n’y figure, cela ne pourrait pas être vu comme une sorte de rupture définitive avec  les anciens, Eddie Komboïgo a été catégorique. «Nous n’avons pas rompu avec eux. Mais nous avons donné un avertissement aux camarades qui ont pris la décision de ma suspension», s’est-il voulu précis.

Il a en outre invité les uns et les autres à ne plus aller en justice pour régler les problèmes internes. Sur la question sécuritaire que traverse le Burkina depuis  près de 6 ans, Eddie Komboïgo a dit partager la douleur des Burkinabé.

Sur la question de savoir comment compte-t-il s’y prendre pour travailler à un retour à l’apaisement, le nouveau président a pris l’engagement de travailler à un rassemblement. «J’invite tous ceux qui hésitent encore, de rejoindre les rangs du CDP», a-t-il lancé. Il a pris également l’engagement de travailler à lever les sanctions prises contre certains des leurs pour des faits de mauvaise conduite. L’autre défi pour lui, à l’en croire, est le retour de tous les exilés politiques,  à commencer par le président d’honneur,  Blaise Compaoré.

Peut-on s’attendre à d’éventuels voyages pour consulter le président d’honneur sur des questions imminentes concernant le CDP?

«Je suis  prêt, si besoin il y a , de me rendre en Côte d’Ivoire quand je voudrai», rassure Eddie Komboïgo.

Sur la question des prérogatives du président d’honneur désormais, Eddie Komboïgo a laissé entendre que Blaise Compaoré aura désormais un titre honorifique.

Tout en remerciant les congressistes pour la confiance renouvelée en sa personne, Eddie Komboïgo a souhaité un très bon retour à tout un chacun.

Didèdoua Franck ZINGUÉ

Articles similaires

Hydrocarbures au Burkina : La SONABHY invite des transporteurs à une reprise des déchargements à Bingo

ActuBurkina

« La Russie a débuté ses livraisons de céréales gratuites à des pays africains », affirme le ministre russe de l’Agriculture

ActuBurkina

Burkina: la CGT-B porte plainte contre des citoyens pour « propos diffamatoires, injures publiques »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR