ActuBurkina
A la une Société

2e EDITION DE LA JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES : ce sera du 16 au 18 novembre

Dans le cadre de l’organisation de la  Journée mondiale des pauvres prévue du 16 au 18 novembre 2018 à Ouagadougou,  le cardinal Philipe Ouédraogo entouré de responsables chargés de l’organisation de la Journée, a animé un point de presse le 5 novembre dernier en vue de décliner les grands axes de la célébration de cette journée au Burkina qui fait partie des douze pays retenus.  

Offrir un repas et des vivres dans une ambiance conviviale à 3000 personnes indigentes sans distinction.  Tel est l’objectif visé à l’occasion de la  2ème édition de la Journée mondiale des pauvres qui enregistrera  la participation de 500 invités à Ouagadougou,  le 18 novembre prochain au Palais des sports de Ouaga 2000. Il faut noter que le Burkina Faso figure sur la liste des 12 pays retenus pour la Journée, dont l’organisation est confiée à  la maison Miséricordia.

Instaurée  en juin 2017 par  le pape François, cette journée est organisée le 33ème dimanche du temps ordinaire dans l’année liturgique catholique. Selon le cardinal,  cette journée est une invite à une rencontre authentique avec les plus pauvres, un appel lancé à tous à tendre la main aux personnes démunies, à les rencontrer pour leur faire sentir la chaleur de l’amour qui rompt le cercle de la solitude. Réservée aux personnes démunies, elle est, a dit le cardinal,  une journée de réflexion sur la pauvreté qui est au cœur de l’évangile et au cœur de notre monde contemporain. « Une telle journée constituera un témoignage fort par lequel se renouvellera le visage de l’église et de notre monde en quête de réconciliation, de justice et de paix véritable et durable. Ainsi,  tous ensemble, individuellement et communautairement, nous contribuerons à changer notre monde, en le rendant meilleur par le partage et la solidarité », a-t-il poursuivi. A l’en croire,  les  cibles visées sont les enfants en situation de rue, les personnes marginalisées, les solitaires et les personnes malades sans soutien.

En 2017, la Journée mondiale des personnes en situation de précarité s’est déroulée  au plan paroissial. Au titre de l’année 2018, ce sont les diocèses du monde entier qui ont été invités à célébrer cette journée autour des évêques sous le thème « Un pauvre crie, le seigneur entend ». A Ouagadougou, il est prévu un tridium de prières proposé par Rome, notamment une prière 16 novembre sur « Dieu console », le  17 novembre sur « Dieu pardonne » et le 18 novembre sur « Dieu espère ». Aussi,  des prières seront organisées au niveau des CCB et des familles en faveur des pauvres. La date du 18 novembre est consacrée au partage du repas et des kits de vivres à 3 000 personnes en situation de tendresse venues  des différentes paroisses de l’archidiocèse.

Le Cardinal a lancé un appel à une contribution de bonnes volontés  pour la  réussite de la journée.

Isaac SEGUEDA

(Stagiaire)

Articles similaires

Affaire bérets rouges au Mali: abandon  du procès d’Amadou Sanogo et ses coaccusés

ActuBurkina

Audrey, artiste-musicienne burkinabè : « Je veux devenir un personnage culturel clé de mon pays »

ActuBurkina

Une femme repérée sur la planète mars

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR