ActuBurkina
A la une Société

VOLS D’ENGINS A 2 ROUES A OUAGA: un réseau  de 7 voleurs démantelé

Le commissariat de police de l’arrondissement de Sig-Noghin a animé un point de presse ce 3 septembre 2019 au sein dudit commissariat. Il s’est agi de dévoiler les résultats de ses enquêtes qui ont permis de mettre la main sur un réseau de voleurs d’engins à deux roues.

« Dans sa lutte contre l’insécurité en général et la criminalité en particulier, le commissariat de police de l’arrondissement de sig-Noghin, à travers sa brigade de recherches,  a démantelé un réseau de malfaiteurs spécialisé dans les vols d’engins à deux roues. Le réseau opérait dans la ville de Ouagadougou et ses environnants, et souvent sur le site d’orpaillage de Toega, dans la province du Kourweogo »,  a laissé entendre le commissaire de police de Sig-noghin, Sory Ouattara. A l’en croire, c’est suite aux multiples plaintes pour vols enregistrées à leur niveau  que des recherches ont été engagées afin de mettre la main sur les malfaiteurs. A en croire Ouattara sory, « le commissariat de police de l’arrondissement de Sig-Noghin a enregistré au cours du premier semestre de l’année 2019 plusieurs plaintes pour vols  d’engins à deux roues contre inconnus. Les victimes décrivent les délinquants au nombre de deux individus évoluant sur un vélomoteur dont l’un de corpulence forte et l’autre mince ».  Ainsi, les recherches conduites par la brigade de recherches du commissariat a permis de mettre la main sur le réseau de 7 présumés malfrats actuellement entre les mains de la police, lesquels seront référés au TGI pour que la justice tranche sur leur sort. Pour ce qui est du mode opératoire, le commissaire allègue que le réseau opérait de façon organisée. Les uns « sont chargés de sillonner les quartiers de la ville de Ouagadougou et environnants, de jour comme de nuit, ciblant les vélomoteurs garés devant les domiciles, puis profiter de l’inattention des victimes pour  s’emparer des engins à l’aide de clés fausses. Quelques fois, ils font irruption dans les domiciles escaladant les murs », a dit le commissaire Ouattara, ajoutant que les autres s’occupent de « l’établissement de faux documents afférents à la conduite et à la circulation des engins moyennant une somme forfaitaire de 60 000 FCFA ». Ce sont  au total 24 vélomoteurs dont un tricycle, 4 plaques d’immatriculation, 8 cartes grises, 3 certificats de mise en circulation, 8 photocopies de CNIB qui ont été retrouvés en possession des malfaiteurs.

Il est à noter que les recherches se poursuivent pour alpaguer les trois autres membres du réseau en fuite. Le Commissaire Sory Ouattara a par ailleurs invité la population à plus de prudence et de vigilance, mais aussi à faire confiance en la police.

A. MOYENGA

(Stagiaire)

photo: Burkina24

Articles similaires

Coup d’Etat au Burkina Faso: la junte reçoit des représentants des partis politiques

ActuBurkina

Coopération Burkina Faso-Turquie : « La Turquie est là pour accompagner le Burkina Faso », selon l’ambassadrice Nilgün Erdem Ari

ActuBurkina

Retour d’IBK : le M5-RFP demande « qu’il soit jugé »

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR