ActuBurkina
A la une Santé

VIRUS ZIKA : l’ONU pour un accès à la contraception et à l’avortement dans les pays touchés

L’ONU a demandé vendredi 5 février aux pays touchés par le virus Zika, soupçonné de provoquer des malformations congénitales, d’autoriser l’accès des femmes à la contraception et à l’avortement.

Le Haut-commissariat aux droits de l’homme vise en particulier les Etats d’Amérique du Sud, dont beaucoup n’autorisent ni l’avortement, ni la pilule, et qui ont conseillé aux femmes d’éviter de tomber enceintes à cause du risque posé par Zika. « Il est urgent que les lois qui restreignent l’accès à ses services soient revues en adéquation avec les obligations des droits de l’homme afin de garantir le droit à la santé pour tous », a affirmé le haut-commissaire, le Jordanien Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein.

Le virus est transmis par le moustique Aedes aegypti. Provoquant des symptômes grippaux chez l’adulte, la maladie peut se transmettre chez les femmes enceintes au fœtus, et provoquer une terrible malformation, la microcéphalie. L’enfant naît avec une boîte crânienne inférieure à 33 centimètres de circonférence et souffre de retards de développement plus ou moins sévères. Au Brésil où l’épidémie est dévastatrice, le débat a été relancé.

Source : lemonde.fr

Articles similaires

PORT OBLIGATOIRE DU MASQUE : les contrevenants seront sanctionnés,  dès la semaine prochaine

ActuBurkina

PUTSCH  DE SEPTEMBRE 2015 : 19 blessés ont besoin d’une  prise en charge sanitaire  urgente (président ABCE)

ActuBurkina

Retrait du Burkina, du Mali et du Niger de la CEDEAO: l’UA plaide pour une intensification du dialogue entre l’institution ouest-africaine et les trois pays

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR