ActuBurkina
A la une Société

Violences basées sur le genre: le 80 00 12 87 désormais disponible pour dénoncer les cas

En prélude à la célébration de la Journée internationale de la femme, la ministre de la Femme, de la solidarité et de l’action humanitaire, Marie Laurence Marshall Ilboudo,  a procédé, ce 02 mars 2021, au lancement d’un numéro Vert de dénonciation des Violences basées sur le Genre (VBG). L’évènement s’est tenu dans la salle de conférence de Ouaga 2000 en présence du Premier ministre, Christophe Marie-Joseph Dabiré, chef du gouvernement.

Un numéro vert désormais disponible pour dénoncer les cas de violences faites aux filles et aux femmes.  La cérémonie de lancement a lieu  ce 02 mars à Ouagadougou en présence du Premier ministre, Christophe Dabiré parrain de la cérémonie, du représentant de l’UNFPA au Burkina et de plusieurs hautes autorités. Ce numéro d’appel est une initiative  du ministère de la Femme, de la solidarité et de l’action humanitaire. Elle  permettra, selon Marie Laurence Marshall Ilboudo, de faciliter la dénonciation des cas de VBG en vue d’une prise en charge holistique des victimes. A l’en croire, l’Etat burkinabè s’est engagé dans la lutte contre les VBG à travers la Stratégie nationale 2020-2024. « La mise en place de ce numéro Vert,  le 80 00 12 87, répond à ce noble objectif qui est de renforcer les nombreux efforts consentis par le gouvernement et l’ensemble des acteurs impliqués, afin de réduire le phénomène des violences basées sur le genre et améliorer la condition de la femme dans notre pays », a-t-elle indiqué avant de rappeler que le lancement de ce numéro entre en ligne de compte des activités du 8-mars 2021. Par ailleurs, elle a précisé que  «  les appels entrant sur le numéro sont anonymes et gratuits pour les trois réseaux de téléphonie existants sur le marché ».

Aussi a-t-elle  indiqué que ce numéro est basé dans un centre où travaille une équipe pluridisciplinaire composée de juristes, de psychologues, d’éléments de la police judiciaire et de travailleurs qui assurera le service 24h sur 24.

Pour  le Premier ministre, parrain de la cérémonie, il faut briser le silence. «  Le lancement de ce numéro vert est un appel à l’endroit de tous les Burkinabè. Nous devons briser le silence. L’Eta Burkinabè a fait adopter des lois pour lutter contre les Violences basées sur le genre faites aux femmes et aux filles du pays. Mais, pour pouvoir appliquer les dispositions de ces lois, il faut que les autorités politiques et judiciaires soient au courant  de ce qui se passe derrière les murs de ces familles », a-t-il laissé entendre. Pour lui, la mise en place de ce numéro est « un pas positif qui vient d’être posé dans la lutte contre les VBG ».  Pour cela, Christophe Marie Joseph Dabiré a invité l’ensemble de la population Burkinabè à exploiter sans hésitation  ce numéro-vert pour le renforcement du processus de développement du Burkina Faso.

Dans les jours à venir, une campagne de sensibilisation sera menée partout à travers le pays et cela   à travers des affiches ainsi que des spots publicitaires.

Pour le représentant de l’UNFPA, partenaire de cette initiative, Paul Auguste KPognon, les violences basées sur le genre  constituent une violation des droits fondamentaux les plus fréquentes dans le monde. Elles se traduisent par toutes sortes de violences dirigées spécifiquement contre une personne du fait de son sexe et qui l’affecte de façon disproportionnée. « L ’UNFPA s’est engagée à apporter son assistance pour la création de ce numéro-vert afin d’apporter une assistance adéquate aux femmes victimes qui se sont jusque-là résignées à garder le silence sans être en mesure de dénoncer », s’est-il exprimé avant de féliciter le ministère en charge de la femme pour cette initiative qui répond à la persistance du phénomène.

Oumarou KONATE (Stagiaire)

Articles similaires

Ouagadougou : l’ex-maire, Marin Casimir Ilboudo, en garde à vue

ActuBurkina

GENOCIDE RWANDAIS : Kigali exige des excuses du Vatican pour le rôle joué par les catholiques

ActuBurkina

MAURITANIE : quinze morts suite à une violente tempête

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR