ActuBurkina
A la une Politique

UNION AFRICAINE : vers la fin de la bouderie marocaine

Après  trente-deux ans de bouderie de l’Union africaine (UA) pour protester contre la reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique autoproclamée (RASD) par l’UA, le Maroc semble déterminé à retrouver sa place au sein de  l’institution panafricaine. Selon certains médias, l’annonce de ce revirement pourrait avoir lieu lors du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement prévu  du dimanche 17 juillet au lundi 18 juillet, à Kigali, au Rwanda.

S’étant  retiré deux ans après l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) par l’OUA, le Maroc mène discrètement depuis deux ans une offensive diplomatique traduisant sa ferme volonté de retrouver sa place au sein de l’Union africaine (UA). En janvier dernier, une responsable marocaine de haut niveau assistait  pour la première fois depuis 1984, au sommet de l’UA.

Depuis des années, des « pays amis » lançaient des appels publics aux autorités marocaines afin de « réintégrer » l’organisation panafricaine. En plus des alliés traditionnels ouest-africains (Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire), le Gabon ou le Congo avaient ajouté leur voix.

Selon des sources marocaines, sur les 54 pays que compte l’UA, 13 seulement soutiennent encore le Sahara occidental. Il y a quatre jours, la Zambie a même retiré sa reconnaissance à la RASD, qui réclame son indépendance du Maroc. Comme quoi le retour du Maroc est inéluctable, même s’il pourrait prendre du temps.

AL CAPPUCCINO

 

Articles similaires

Nombre de jeunes chômeurs dans le monde: l’OIT note une légère baisse du nombre en 2022

ActuBurkina

Lutte contre le terrorisme : Le monde des affaires solidaire du Gouvernement de la Transition

ActuBurkina

PREMIER PLENUM 2016 DE l’UNIRS/PS : Le parti de l’œuf renouvelle son attachement à la vérité et la justice dans les dossiers Thomas Sankara et Norbert Zongo

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR