ActuBurkina
A la une Politique

TUNISIE : Youssef Chahed, le nouveau Premier ministre

Youssef Chahed est le nouveau Premier ministre de la Tunisie.  Ancien ingénieur agronome de 41 ans, il a la lourde responsabilité  de former un gouvernement d’union. Si nombre de Tunisiens ont salué sa jeunesse, certains fustigent sa trop grande proximité avec le chef de l’État, Beji Caïd Essebsi.

Le successeur de Habib Essid, désormais ex-Premier ministre, est Youssef Chahed.  Cet ancien  ministre des Collectivités locales âgé de bientôt 41 ans,  a été officiellement nommé  ce 3 août, par le président tunisien, Beji Caïd Essebsi.  Il dispose de 30 jours  pour former  un  gouvernement d’union nationale. « Ce sera un gouvernement politique, un gouvernement de compétences, de jeunes », a-t-il promis, tout en s’engageant à ce que les femmes soient « mieux représentées »

Dans un pays où le chef de l’État approche les 90 ans, l’âge du nouveau Premier ministre apparaît comme un atout…

Agronome de formation, le nouveau chef du gouvernement  est entré en politique en fondant, après la révolution de 2011, un petit parti, la Voie du centre. Dans le bouillonnement politique post-révolutionnaire, il rejoint une coalition de plusieurs partis, avant de participer à la création d’une autre formation, Al Joumhouri. En 2013, il rejoint enfin Nidaa Tounès, la formation qui a porté Beji Caïd Essebsi au pouvoir…, lequel parti explosera plus tard.

En janvier 2015, Youssef Chahed est nommé secrétaire d’État à la Pêche, puis ministre des Collectivités locales un an plus tard. Une courte carrière qui lui vaut d’être considéré par l’opposition comme un homme politique inexpérimenté. D’autant que le nouveau Premier ministre vient d’un gouvernement sortant ayant fait l’objet d’une défiance…

En tant qu’expert dans le domaine agricole, le nouveau chef du gouvernement tunisien a effectivement travaillé avec les États-Unis et l’Union européenne. Pour certains, c’est « un homme intègre, bosseur, qui n’appartient pas à des lobbies et […] connaît les vrais problèmes de la Tunisie ».

Al CAPPUCCINO

Articles similaires

SOCIETE DE LA PLACE  RECRUTE UN ASSISTANT

ActuBurkina

CAPORAL MADI ZONGO : « Zida  nous a demandé d’éliminer  Djibrill Bassolé, Gilbert Diendéré et Salifou Diallo»

ActuBurkina

Coopération bilatérale germano- burkinabè : l’Allemagne reste solidaire du Burkina Faso

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR