ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Tunisie: une coalition de l’opposition réunissant Ennahda et Qalb Tounès voit le jour

L’opposant tunisien Ahmed Néjib Chebbi a lancé le Front du Salut National, nouveau groupe politique regroupant deux poids lourds : le parti islamiste Ennahda et le mouvement Qalb Tounès de l’homme d’affaires Nabil Karoui. De plus petits mouvements le complètent. Pour Ahmed Néjib Chebbi, ce Front doit « sauver » la Tunisie. Il souhaite unir les forces politiques pour rétablir le processus démocratique mis à mal par le coup d’État constitutionnel du président Kaïs Saïed. 

Avec cette nouvelle formation, Ahmed Néjib Chebbi engage le bras de fer avec le président. L’avocat de 78 ans est une figure de gauche au profil rassembleur. Il n’a jamais occupé de très hautes fonctions, mais « c’est un opposant de longue date qui dispose d’un crédit politique et d’une respectabilité », indique un chercheur.

Ennahda est une tête de pont de son Front du Salut National. Les islamistes avaient 53 députés sur 217 avant la dissolution du Parlement en mars. « Le mouvement conserve une popularité même s’il est isolé, fragilisé, avec une responsabilité dans les échecs des précédents gouvernements », indique un observateur.

À ses côtés, il y a également Qalb Tounès, qui comptaient 28 élus. Un parti « critiqué par la gestion du Covid et un scandale de corruption ayant entâché son image », confie un connaisseur. Cette coalition ouverte à tous n’a néanmoins pas fait le plein. Certains partis se méfient d’Ennahda, notamment le Bloc démocrate qui ne participe pas.

La création de ce groupe constitue néanmoins un défi au président Kais Said, car elle instaure une polarisation politique et un rapport de force avec le chef de l’État. Mais c’est aussi une alternative à la feuille de route du président, qui prévoit un référendum constitutionnel en juillet, puis des législatives en décembre. Ahmed Néjib Chebbi lui demande un dialogue national et la nomination d’un gouvernement de salut pendant une transition qui mènera à un nouveau scrutin.

Source: RFI

Articles similaires

Troubles sexuels chez l’homme: le Pr Charlemagne Ouédraogo invite à briser le tabou

ActuBurkina

DEVELOPPEMENT DURABLE DES VILLES AFRICAINES : un salon prévu du 9 au 11 février 2017

ActuBurkina

Mali : le bilan de l’attaque de Sévaré porté à 13 morts

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR