ActuBurkina
A la une Politique

TRANSITION POLITIQUE AU BURKINA : Des ex-maires et ex- présidents de conseils régionaux réaffirment leur soutien au CDP

Dans le cadre de la relance de ses activités, les premiers responsables de l’ex-parti majoritaire, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont rencontré les ex- maires et ex-présidents des conseils régionaux. C’était le mardi 17 février 2015, à Ouagadougou.

 

Le point de la situation nationale, les perspectives des activités que le parti devra mener jusqu’aux prochaines échéances électorales en s’appuyant sur les ex-élus locaux, ce sont, entre autres, les objectifs de la rencontre initiée le 17 février dernier par les premiers responsables de l’ex-parti majoritaire, le CDP, avec les ex-maires et ex- présidents des conseils régionaux du parti. Ils sont au total 220 ex-maires et 9 ex- présidents de conseils régionaux qui restent fidèles au CDP, a révélé le président du directoire du parti, Léonce Koné. Au sujet de ces élus locaux dont les mandats ont pris fin avec la dissolution des conseils municipaux et des conseils régionaux et qui avaient intenté une action en justice contre cette décision, l’ancien maire de la ville de Ouagadougou, Marin Ilboudo, a réagi en faisant savoir que l’action est en cours. Le dossier, dit-il, a été confié au cabinet de Me Bouyain et en temps opportun, on en saura davantage. Abordant l’objet de leur rencontre, Marin Casimir Ilboudo indique qu’après les évènements des 30 et 31 octobre 2014, il était dans la logique du parti, d’échanger avec les ex-élus locaux pour créer une certaine cohésion dans la mise en œuvre des actions de leur parti.

Répondant à la question d’un confrère qui a demandé si c’est la campagne électorale qui a débuté, le président du directoire du CDP, Léonce Koné, indique qu’il ne s’agit pas de cela puisque, relève-t-il, la campagne s’ouvre officiellement à des dates précisées par les autorités compétentes. Ajoutant que c’est une activité normale d’un parti politique en période pré-électorale, dans une période où il y a de grands changements qui se profilent dans le paysage politique burkinabè. Au sujet du congrès du parti, aucune date n’a été fixée mais, Léonce Koné espère qu’il se tiendra au mois de mars prochain. Face à l’hémorragie que vit le CDP, le président du directoire fait savoir que la vie politique est ainsi faite, avec certains qui partent parce qu’ils ne sont plus à l’aise. Mais il souligne que ceux qui restent sont les plus nombreux. Pour lui, ceux qui sont restés constituent une force suffisante pour permettre au parti d’affronter les échéances électorales à venir, avec optimisme. Il reconnaît cependant que la situation actuelle les affaiblit dans une certaine mesure, mais les renforce dans un autre sens. Pour lui, ceux qui sont restés fidèles au parti sont les plus solides, les plus déterminés dans leurs convictions. Par rapport aux informations faisant état d’une candidature du CDP à la présidentielle de 2015, le président du directoire du parti, Léonce Koné, confie que c’est dans la presse que des noms circulent, tout en soutenant qu’au sein du parti, ils n’ont pas encore discuté ni arrêté un choix de candidatures. Il a ajouté qu’au CDP, ils ne lancent pas de ballon d’essai.

Antoine BATTIONO

 

Articles similaires

Montée des couleurs : Le personnel du ministère de la fonction publique sacrifie à la tradition

ActuBurkina

2e SESSION ORDINAIRE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE : le budget de l’Etat gestion 2018 au menu

ActuBurkina

Abdoul Karim Sango, à propos de la crise sécuritaire au Burkina: « Nous avons besoin d’une intelligence collective pour vaincre l’hydre terroriste »

ActuBurkina

1 commentaire

Le Doc 19 février 2015 at 18 h 03 min

C’est normal que des gens qui ont tant pillé notre pays rêvent toujours de continuer.
Qu’à cela ne tienne, s’ils pensent que ce qui s’est passé hier ne peut plus se reproduire,
alors ils n’ont qu’à s’entêter à nous narguer.
A bon entendeur salut.

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR