ActuBurkina
A la une Société

TERRORISME DANS LA BANDE SAHELO-SAHARIENNE : 72 heures chrono pour élaborer des stratégies innovantes de lutte

Le Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDS) a procédé, ce 5 septembre 2017, à Ouagadougou, à l’ouverture de son premier colloque dénommé colloque international de Ouagadougou. Prévu se tenir du 5 au 7 septembre, ledit colloque vise à  mener des réflexions pouvant permettre d’élaborer des stratégies efficientes et transformationnelles pour faire face au terrorisme dans l’espace sahélo-saharien.

« Perspectives sécuritaires dans la bande sahélo-saharienne : quelles stratégies efficientes et transformationnelles ». C’est ce thème qui est au cœur des échanges de la Ire édition du colloque international de Ouagadougou, prévue du 5 au 7 septembre. Durant ces 72 heures, les experts venus de divers horizons, vont s’interroger sur la problématique sécuritaire dans la bande sahélo-saharienne, avant de formuler des stratégies innovantes à même de lutter efficacement et durablement contre l’insécurité en général, et le terrorisme en particulier, dans la bande sahélo-saharienne.

A noter que cette Ire édition est placée sous le parrainage de deux ex- présidents, à savoir John Jerry Rawlings du Ghana et Thabo M’BEKI de l’Afrique du sud.

Selon le directeur exécutif du CESDS,  Denise Auguste Barry, ce colloque vient à point nommé en ce sens qu’il intervient à un moment où les Etats sont confrontés à des situations de difficultés financières, par conséquent, il faut trouver une panacée, celle devant  leur permettre de résoudre la question fondamentale de leur capacitation. « Il faut équiper les forces de l’ordre, de façon appropriée pour mieux faire face au terrorisme. Mais pas seulement cela, car la question du terrorisme ne peut se régler seulement dans le cadre d’une lutte armée. Nous devons travailler également dans le cadre de la prévention et sur le long terme pour faire en sorte que toutes les questions socio-économiques et de développement soient résolues, pour barrer la route à ce fléau », a-t-il soutenu. A la question de savoir à quoi serviront les conclusions du présent colloque, le directeur  du CESDS répond : « Les conclusions vont servir aux acteurs étatiques et non-étatiques, c’est-à-dire les Etats qui sont en première ligne de lutte contre le terrorisme, aux organisations sous-régionales et internationales,  mais aussi  aux acteurs qui sont intéressés par les questions de défense et de sécurité ».

 Willy SAGBE

(Stagiaire)

Articles similaires

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo élu président de son nouveau parti politique

ActuBurkina

SHOWBIZ : Franko va « coller la petite » à Ouaga le 16 juillet prochain

ActuBurkina

FOOTBALL : la coupe du monde à 48 équipes adoptée par la FIFA

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR