ActuBurkina
A la une Société

SOUDAN DU SUD : le pape fait don de 500 000 dollars pour venir en aide aux populations

Le Vatican a présenté, mercredi 21 juin, quatre projets que le pape François va directement aider au Soudan du Sud où il a dû renoncer, pour l’instant, à se rendre.

Si le pape François a annoncé qu’il ne pourra aller cette année au Soudan du Sud, comme il en avait émis le souhait, il ne veut pas pour autant que ce pays, ravagé par la famine et les épidémies et déchiré par la guerre civile, soit oublié.

C’est le sens du projet « Le pape pour le Soudan du Sud », présenté mercredi 21 juin, au Vatican, grâce auquel François va verser près de 500 000 dollars (448 000 €) à deux hôpitaux tenus par des religieuses, un programme de formation d’instituteurs et un projet d’achat de semences et d’outils.

À travers ce projet « le Saint-Père, bien qu’il ne puisse se rendre en personne au Soudan du Sud, a voulu rendre tangible la présence et la proximité de l’Église avec les populations touchées », a expliqué le cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère pour le développement humain intégral…

Concrètement, le pape enverra 160 000 € aux hôpitaux de Wau (ouest) – qui soigne 40 000 malades chaque année et réalise chaque jour 6 accouchements – et de Nzara (sud-ouest) – qui soigne chaque jour 90 enfants. Tous deux sont tenus par les religieuses comboniennes.

De plus, 200 000 € seront affectés à un projet de Caritas pour l’achat de semences et d’outils pour 2 500 familles d’agriculteurs dans cinq diocèses du sud et de l’est du jeune État où la production agricole s’est effondrée à cause de la guerre et de la sécheresse.

Enfin, 112 000 € iront à un projet promu par Solidarity with South Soudan, une fédération de congrégations religieuses qui œuvre à la formation d’enseignants mais aussi d’infirmières, d’agriculteurs et de responsables communautaires dans le diocèse de Yambio (sud)…

Interrogés sur l’aide que les fidèles eux-mêmes peuvent apporter, les promoteurs des projets les ont encouragés à joindre leurs dons à ceux du pape, mais aussi à partir comme bénévoles au Soudan du Sud « pour montrer à tous qu’on peut vivre dans cette partie du monde », affirme le cardinal Turkson…

 « Il est aussi important de parler ce qui se passe au Soudan du Sud. Si les gens s’engagent, cela interpelle les gouvernements qui se sentent obligés d’agir, eux aussi : cette mobilisation est donc très importante », explique Michel Roy, secrétaire général de Caritas Internationalis, souhaitant aussi qu’on s’attaque aux causes de la famine qui ravage le Soudan su Sud.

« Il y a bien sûr la sécheresse qui sévit dans la Corne de l’Afrique, conséquence du réchauffement climatique, mais il y a aussi la guerre. La priorité aujourd’hui est de mettre fin à la guerre et à ses causes », a-t-il souligné, rappelant les efforts du pape et ses appels incessants contre le commerce des armes.

La-croix

Articles similaires

PRESIDENTIELLE AU CONGO-BRAZZAVILLE: le général Mokoko annonce sa candidature

ActuBurkina

La liste des concours directs sur mesures nouvelles, session 2016

ActuBurkina

Election présidentielle : Tahirou Barry et Ablassé Ouédraogo exclus du financement public

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR