ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

SOMMET DE LA CEDEAO : l’institution durcit les sanctions individuelles contre les militaires au pouvoir au Mali et en Guinée

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est réunie à Accra ce dimanche 07 novembre 2021, a décidé de durcir des sanctions individuelles contre des dirigeants maliens et guinéens.

En ce qui concerne le cas Guinéen, le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou a annoncé que les chefs d’État après avoir pris acte de l’officialisation de la Charte de transition, ont insisté sur l’urgence de libérer l’ancien président Alpha Condé.

Elle proposé 06 mois pour les élections et demande un calendrier pour aller aux élections.

Toutefois, la CEDEAO maintient ses sanctions contre les autorités guinéennes et indique qu’un envoyé spécial est désormais nommé en Guinée.

Quant au cas malien, la CEDEAO a constaté que la situation sécuritaire s’est dégradée et propose qu’une aide soit apporté au Mali.

Bien que le Mali a signifié à l’organisation de ne pas pouvoir tenir les élections à bonne date (27 février 2022), la CEDEAO estime qu’il faut absolument maintenir la date du 27 février 2022, puisqu’elle était retenue par les auteurs du coup d’État à Bamako.

Actuburkina

Articles similaires

Football : le premier Mondial des clubs à 32 aura lieu aux Etats-Unis en 2025

ActuBurkina

Bénin : le premier groupe de presse indépendant fermé et ses comptes saisis

ActuBurkina

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR