ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Sénégal : l’opposant Ousmane Sonko annonce reprendre sa grève de la faim

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, détenu depuis fin juillet sous divers chefs d’inculpation dont appel à l’insurrection, a annoncé mardi 17 octobre reprendre sa grève de la faim qu’il avait arrêtée début septembre.

Candidat à la présidentielle de février 2024, Ousmane Sonko, 49 ans, troisième de la présidentielle de 2019, accuse le président Macky Sall, qui s’en défend, de vouloir l’écarter du scrutin par des procédures judiciaires. Macky Sall, élu en 2012 pour sept ans et réélu en 2019 pour cinq ans, a annoncé début juillet ne pas se représenter.

« Nous ne pouvons que recourir aux moyens de résistance que notre situation actuelle permet. C’est pourquoi j’ai décidé de reprendre ma grève de la faim », a déclaré l’opposant sur sa page Facebook et X (ex-Twitter).

L’homme politique veut par cette décision marquer sa « solidarité » avec les autres militants « injustement arrêtés pour avoir exprimé leurs opinions politiques », détenus, et aujourd’hui privés, pour certains, « de tout contact avec leurs proches » pour avoir mené une grève de la faim.

Il souhaite aussi « protester contre (sa) détention arbitraire et électoraliste, et celle de centaines de patriotes, et en exiger la fin », écrit-il dans son message.

Sa reprise de grève de la faim a été confirmée par Me Clédor Ly, l’un de ses avocats.

Vendredi 13 octobre, un magistrat d’un tribunal d’instance de Ziguinchor (sud) a ordonné que Ousmane Sonko soit rétabli sur les listes électorales dont il a été radié, ouvrant une nouvelle page dans le feuilleton judiciaire qui l’oppose à l’État et tient le Sénégal en haleine depuis deux ans et demi.

Ce rétablissement permettrait a priori à Ousmane Sonko, écroué depuis fin juillet après des mois d’épreuve de force avec le gouvernement et la justice, d’espérer concourir à la présidentielle. Mais sa candidature est encore loin d’être garantie…

TV5 Monde

Articles similaires

CORONAVIRUS : 9 nouveaux cas confirmés, 7 guérisons et 1 décès à la date du 10 mai 

ActuBurkina

Oudalan: une quarantaine de cadres terroristes tués en pleine réunion

ActuBurkina

ACHAT DE VEHICULES AU PROFIT DE L’ADMINISTRATION : « une insulte à la conscience des Burkinabè », selon l’UPC

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR