ActuBurkina
A la une Sport

Sénégal : Décès à Dakar de Lamine Diack, cacique du sport mondial rattrapé par les affaires

Le Sénégalais Lamine Diack, mort à 88 ans dans la nuit de jeudi à vendredi à Dakar, a régné durant 16 ans à la tête de l’athlétisme mondial avant d’être rattrapé par les scandales et de devenir le symbole de l’affairisme qui a gangréné la fédération internationale (World athletics, ex-IAAF).

Révélé par des médias sénégalais, le décès a été confirmé à l’AFP par sa famille.

Le premier président non européen de l’instance (de 1999 à 2015), homme politique d’envergure dans son pays (maire de Dakar de 1978 à 1980, parlementaire de 1978 à 1993), a vu son bilan et sa réputation ternis par l’accumulation des accusations à la fin de sa carrière.

Considéré comme l’un des acteurs clés d’un système de corruption visant à couvrir des cas de dopage en Russie, il avait, en septembre 2020, été condamné par la justice française à quatre ans de prison, dont deux ferme, et 500.000 euros d’amende pour corruption et abus de confiance. Il avait fait appel de cette condamnation et la date d’un nouveau procès restait à fixer.

Il avait aussi été mis en examen pour corruption passive dans l’enquête sur l’attribution des Jeux olympiques de Rio (2016), de Tokyo (2020) et des Mondiaux d’athlétisme 2017.

Une terrible chute pour l’ex-dirigeant, qui était retourné au Sénégal en mai, pour la première fois depuis sa mise en examen en 2015, et aimait à rappeler du temps de sa splendeur qu’il avait eu « plusieurs vies »…

AFP

Articles similaires

MALI : la CEDEAO exige la démission de députés mal élus et des législatives partielles

ActuBurkina

COTE D’IVOIRE : liesse à Yopougon après l’annonce erronée de la libération de Gbagbo

ActuBurkina

LIBERIA : les Weah, portrait de famille

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR