ActuBurkina
A la une Société

SECURITE ROUTIERE: des agents de Canal + reçoivent leur casque

Dans le cadre du projet « Je porte mon casque » (JPMC), des agents de Canal+ ont reçu leur casque. C’était au cours d’une cérémonie qui a eu lieu le 31 juillet 2019 au siège de Canal+, à Ouagadougou.

 Les accidents de la route constituent l’une des causes de mortalité et d’invalidité au Burkina Faso. La route tue, dit-on très souvent. Et cela se confirme au regard du nombre de cas d’accidents enregistrés chaque année. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour l’année 2013, on note plus de 5 072 morts dus aux accidents, au pays des hommes intègres. C’est surtout les élèves et les étudiants qui sont les plus touchés. Le projet « Je porte mon casque » (JPMC) entend donc amortir ou, du moins éradiquer ce fléau à travers des campagnes de sensibilisation sur la nécessité du port de casque. C’est dans ce cadre que des casques ont été remis au personnel de Canal+ le 31 juillet dernier. Pour Aymé Makuta, directeur général de Canal+, c’est en marge d’une sensibilisation sur la nécessité de porter des casques que cette cérémonie a été organisée. A son avis, des morts auraient été évités si des victimes avaient porté leur casque. Une école qui sera choisie,  dans les prochains jours, aura la chance de recevoir des casques, à en croire le DG. En effet, 9 accidents sur 10 sont faits avec un engin à deux roues. Et pour Bintou Diallo, consultante associée à Tallmédia, il faut agir dans le sens d’une dénonciation de tout comportement qui ne respecte pas le Code de la route mais aussi dans l’encouragement au port de casque. « La circulation routière n’est pas seulement une affaire de celui qui a un engin à deux roues. C’est aussi l’affaire de celui qui est en voiture. Ou tout simplement, de celui qui manque de dire à l’autre qui est sur une moto et qui ne porte pas de casque ce qu’il doit faire», a-t-elle ajouté.  Le port du casque est un acte qui sauve car selon les chiffres de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP), pour l’année 2017, au moins 4 blessures sur 10 touchent la tête. Cela peut entraîner rapidement la mort de la victime.

Pour  rappel, la campagne JPMC a été lancée par CFAO Motors Burkina et répond, selon son directeur des relations publiques, Dougouri Aboudrahim,  à leur politique de protéger la vie de leurs clients. « Il ne s’agit pas pour nous de vendre mais il faut aussi sécuriser les clients », a-t-il laissé entendre. Pour y arriver, le directeur entend renforcer la communication auprès des entreprises, des OSC, des ONG.

 Alexandre MOYENGA

(Stagiaire)

 

Articles similaires

Ministère en charge de la défense nationale: le président du Faso cède le portefeuille au général de brigade Aimé Barthélemy Simporé

ActuBurkina

Sénégal : Décès à Dakar de Lamine Diack, cacique du sport mondial rattrapé par les affaires

ActuBurkina

MALI : au moins six jihadistes tués après une frappe aérienne de Barkhane

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR