ActuBurkina
A la une Politique

RWANDA: le congé de maternité des mères de jumeaux prolongé

Au Rwanda, la durée du congé de maternité des femmes travailleuses devrait être fonction du nombre d’enfants mis au monde par la parturiente. Ce plaidoyer d’une députée est d’ores et déjà salué par des Rwandais…. Même au sein de l’exécutif.

Une réforme qui pourrait encore faire parler du Rwanda à travers le monde. Déjà applaudi pour ses records battus en matière de représentativité de femmes en politique (plus de la moitié au gouvernement et au Parlement), le pays des mille collines est en passe de frapper un nouveau coup.

La nouvelle trouvaille, c’est bien la proposition faite la semaine dernière par la députée GlorioseUwanyirigira. Profitant de l’examen par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale du nouveau projet de loi portant réforme du statut général des fonctionnaires rwandais, la parlementaire a proposé que la durée du congé de maternité soit désormais prolongée pour toute employée ayant une portée de plus d’un enfant lors de son accouchement.

Au Rwanda comme dans de bien de pays à travers la planète, la durée du congé de maternité est la même pour toute parturiente quel que soit le nombre d’enfants dont elle accouche. Pour GlorioseUwanyirigira, il est temps que cette situation change. Le congé d’une gémellipare devra désormais être plus long que celui d’une employée unipare.

« Une mère qui a donné naissance à plus d’un enfant a des responsabilités très exigeantes à assumer que celle qui n’en a fait qu’un seul. Cela signifie qu’elle ne se repose pas comme il se doit. Elle devrait obtenir un congé de maternité supplémentaire, même s’il reste un mois », a-t-elle.

En attendant l’adoption et la promulgation de la réforme, des membres du gouvernement rwandais la trouvent déjà logique.

« Le gouvernement est d’avis qu’une nouvelle mère devrait disposer de suffisamment de temps pour s’occuper de son enfant et retourner au travail une fois que celui-ci aura atteint un stade de croissance adéquat », s’est félicitée Fanfan Rwanyindo, la ministre de la Fonction publique et du Travail en réponse à la doléance de sa congénère députée.

Africanews

Articles similaires

ENSEIGNANT TUE DANS LE SOUM : « les terroristes s’en sont pris à… l’éducation de nos enfants » (NAFA)

ActuBurkina

Lutte contre le terrorisme au Burkina : une seconde opération « Otapouanu » réclamée par des ressortissants de la Kompienga

ActuBurkina

SITUATION SANITAIRE: 05 confirmés dont 03 cas importés

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR