ActuBurkina
A la une Economie

RUMEUR D’ACHAT DE CONSCIENCE AU SYNATCOM-B : le SG dément formellement

Le Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOM-B) a organisé, ce jour 4 juillet 2016 à Ouagadougou, une conférence de presse ou cours de laquelle le secrétaire général de ladite structure, Roch Donatien Nagalo, a démenti formellement la fausse rumeur d’achat de conscience divulguée par des « fantômes » sur certains réseaux. C’était en présence d’un nombre impressionnant de ses membres mobilisés pour la circonstance.

Les militants du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOM-B) sont en colère, en tout cas très en colère. Ils l’ont signifié, par la voix de leur secrétaire général, Roch Nagalo, ce 4 juillet au cours de leur conférence de presse qui a réuni un monde fou de commerçants. Selon le SG, « des individus mal intentionnés », cachant leur vraie identité, passent par la presse pour donner de fausses informations sur la structure, notamment les souscriptions pour la mise en place de leur coopérative dénommée Société coopérative de solidarité commerciale (SOCSOCOM). « Ils ont diffusé sur des réseaux sociaux que le SYNATCOM-B a été corrompu. Quand on traite quelqu’un qui se bat, qui se sacrifie de corrompu, imaginez la douleur qu’il peut ressentir. Ce n’est pas moi qu’ils qualifient de corrompu, mais tous les commerçants…Tout simplement le PDG de EBOMAF a souscrit dans le cadre de la mise en place de notre coopérative à 100 millions de FCFA et ces derniers prétendent que nous voulons lui donner en contrepartie le poste de la présidence de la Chambre de commerce. Pourtant, le PDG de EBOMAF ne s’intéresse pas à la Chambre de commerce », a expliqué le SG, très remonté. A son avis, l’initiative du PDG de EBOMAF vise « simplement à aider les jeunes à développer leurs affaires et contribuer au développement du commerce au Burkina ».

Outre cette rumeur d’achat de conscience, le SG a également démenti l’information selon laquelle il aurait été candidat aux élections. « Je ne me suis jamais présenté à des élections pour être candidat d’un parti. La liste des candidats fournie par la CENI pourra le confirmer. Notre déontologie interdit les pratiques de la politique politicienne », a-t-il ajouté.
En tout état de cause, il a relevé que leur syndicat est un syndicat de développement et soutient toutes bonnes initiatives de développement du gouvernement.

Colette DRABO

Articles similaires

COOPERATION : le président libérien Georges Weah attendu mardi à Ouagadougou

ActuBurkina

MARCHE-MEETING SUITE AU DRAME DE YIRGOU : le CFOP sera de la partie

ActuBurkina

LUTTE CONTRE LA COVID-19 : la fondation islamique Abdallah Ben Mass-Oud offre du matériel de protection aux journalistes

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR