ActuBurkina
A la une Politique

RENTREE PARLEMENTAIRE DU MPP : l’insécurité au cœur des échanges

En prélude aux élections municipales prévues le 22 mai prochain, le groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) tient les 25 et 26 février 2016, à Koudougou dans le Boulkiemdé, sa rentrée. Au cours de ces journées, les députés du MPP vont mener leur réflexion sur les thèmes relatifs à la sécurité nationale et aux stratégies à mettre en place pour une victoire éclatante du MPP aux élections municipales à venir.

« Réussir les élections locales pour optimiser la mise en œuvre du programme du programme quinquennal du président du Faso dans un contexte de besoin sécuritaire : quelle contribution du groupe parlementaire MPP », c’est sous ce thème que se tient la rentrée du groupe parlementaire du MPP. La cérémonie d’ouverture de cette rentrée est intervenue dans la matinée du 25 février dernier, dans la « cité du Cavalier rouge ». Selon le président du groupe parlementaire du MPP, Alassane Sakandé, cette rentrée parlementaire qui réunit tous les députés du MPP vise à les outiller aux fins de leur permettre de défendre de manière conséquente le programme du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et de soutenir les projets de lois indispensables à sa mise en œuvre. A son avis, cette rencontre du parti se tient dans un contexte national marqué par des conjonctions d’évènements politiques sociaux économiques et sécuritaires sans précédent. Toutes choses qui ont incité les députés de la Majorité à l’Assemblée nationale à orienter leur réflexion, durant les deux jours des travaux, vers la mobilisation des ressources financières nécessaires au financement du programme présidentiel, la victoire du parti aux élections locales et les réponses à apporter pour endiguer le phénomène de l’insécurité sur l’ensemble du territoire national.

« Les élections locales à venir revêtent une importance capitale dans le processus d’application du programme du président Roch Marc Christian Kaboré. Il est impérieux pour nous de les remporter d’où la nécessité de partager nos expériences sur le sujet », a soutenu M. Sakandé. Abordant la question sécuritaire, le président du groupe parlementaire du MPP, Alassane Sakandé est revenu sur le contexte dans lequel son parti a remporté l’élection présidentielle et les grands défis qui se présentent à celui-ci. « Au plan politique, une nouvelle ère démocratique s’offre à notre pays après une Transition tumultueuse par moment, mais couronnée par des élections démocratiques libres et transparentes jamais égalées, unanimement saluées au plan national et international. A travers ces élections, le peuple burkinabè a décidé d’écrire avec notre parti, une nouvelle page de son histoire politique en plébiscitant notre candidat Roch Marc Christian Kabore à la magistrature suprême et en lui accordant une majorité à l’Assemblée nationale. Pendant que le peuple n’a pas fini de pleurer ses martyrs de l’insurrection populaire et du coup d’Etat, et que le président nouvellement élu s’apprête à engager son programme, voici que des forces rétrogrades, nostalgiques et passéistes tentent de façon désespérer de restaurer l’ordre ancien rejeté par le peuple(…). Nous devons rester vigilants et debout pour mettre en échec toute velléité déstabilisatrice d’où qu’elle vienne », a-t-il lancé à ses camarades militants du parti du « Soleil levant ».

Bien avant le discours du président du groupe parlementaire du MPP, la Secrétaire générale provinciale de la section MPP du Boulkiemdé, Assetou Fofana a souhaité la bienvenue à tous ses camarades militants dans la cité du cavalier rouge. Il faut noter que d’autres groupes parlementaires siégeant à l’Assemblée nationale ont également prit part à l’ouverture des journées parlementaires du MPP. Il s’agit des groupes parlementaires Paix, justice et réconciliation nationale (PJRN), Union pour le progrès et le changement (UPC), Boulkièmdé, qui ont témoigné dans leurs discours respectifs leur soutien à l’initiative du MPP qui vise, à n’en point douter, à endiguer le phénomène de l’insécurité au pays des Hommes intègres. Faisant allusion aux élections municipales à venir, le représentant du groupe parlementaire Boulkimde, Aziz Hamadou Diallo, a, dans un air plaisantin, lancé ceci aux députés du MPP : « S’il vous plait, ne prenez pas tout car nous voulons aussi optimiser le programme quinquennal du président ».

Prendront aussi part à ces journées, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et le ministre en charge de la sécurité, Simon Compaoré. Les deux vont respectivement échanger avec les députés du MPP sur la mobilisation des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre du programme quinquennal du président du Faso, les élections locales et la lutte contre l’insécurité.

Mamouda TANKOANO

Articles similaires

LE CABINET ESSOR SERVICES RECHERCHE UN SUIVI-EVALUATEUR, UN COMPTABLE…

ActuBurkina

Guinée: une polémique après l’interdiction de manifester sous  la Transition

ActuBurkina

Demande de clarification par Marcon sur le départ de l’armée française du Burkina Faso : Jean-Emmanuel Ouédraogo répond

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR