ActuBurkina
A la une Société

RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE L’UA : la FEPAC/UA apporte son soutien aux deux candidatures ouest-africaines

La Fédération panafricaine des associations et clubs de l’Union africaine (FEPAC/UA)  a animé une conférence de presse le 2 décembre 2016, à Ouagadougou,  pour marquer son soutien « indéfectible »  aux  candidatures du Sénégalais Abdoulaye Bathily au poste de la présidence  de la Commission de l’Union africaine (UA)   et de la Burkinabè   Minata Samaté, ancienne ministre chargée de la Coopération régionale, au département des affaires politiques de l’institution.

 

Permettre à l’opinion publique et internationale de mieux connaitre le candidat Abdoulaye Bathily ainsi que son programme d’actions pour l’émergence de l’Afrique. Tel était tout le sens de la conférence de presse de  la Fédération panafricaine des associations et clubs de l’Union africaine (FEPAC/UA), tenue le 2 décembre dernier. Selon le secrétaire général exécutif de la FEPAC/UA, Fulgence Abdou Tanga Kaboré, Abdoulaye Bathily est un  homme pétri d’expériences car ayant occupé plusieurs postes tant dans son Sénégal natal  qu’au plan international.  Historien, universitaire, homme politique, homme de culture, responsable de la société civile et grand défenseur des droits de l’Homme, sont autant de casquettes  qui ont   poussé les chefs d’Etat de la région ouest-africaine à soutenir sa candidature au poste de président de la commission de l’UA.

De l’avis de M. Kaboré, contrairement aux autres candidats, le Pr Bathily  est celui-là même qui  a un « programme alléchant qui intègre les préoccupations socio-économiques réelles des Etats africains », d’où son slogan « Notre continent, ma plateforme »  qui vise à donner un nouveau souffle au panafricanisme et à la renaissance africaine. Selon ses propos, l’UA  qui se caractérise par une certaine stagnation dans son fonctionnement, a besoin d’un nouveau dynamisme. Et M. Bathily, selon les conférenciers, est l’homme de la situation « pour parachever les marches désormais forcées du continent vers son unité et sa cohésion… » mais aussi pour  «…  accélérer le processus d’intégration et construire dans les meilleurs délais le vieux rêve de Kwame Nkrumah et de l’immense majorité de la jeunesse africaine, qui est le socle de la construction des Etats-Unis d’Afrique ». Au regard de tous ces atouts, la FEPAC/UA  a  décidé d’adhérer « pleinement au choix judicieux porté par les dirigeants de la CEDEAO » et se dit confiant quant à l’élection du  Pr Bathily à la tête de l’institution.

Outre le poste de président de la commission de l’UA  tant  convoité par l’Afrique de l’Ouest, il y a également le département des affaires politiques pour lequel  Minata  Samaté, ancienne ministre burkinabè chargée de la coopération,  postule. Actuellement en poste au ministère des Affaires étrangères où elle occupe le siège de chargée de mission, Minata  Samaté a également occupé de hautes responsabilités au plan national qu’international. Celle qui  entend,  une fois élue,  « contribuer à la défense des intérêts non seulement de la sous-région ouest africaine avec son élection, mais également du Burkina Faso », bénéficie également du soutien de la FEPAC/UA qui a lancé un vibrant appel  à tous les chefs d’Etat et de gouvernements  de la CEDEAO  et de l’UA à apporter « leur soutien multiforme et surtout leur suffrage » aux deux candidatures.

Colette DRABO

 

Articles similaires

Lutte contre le terrorisme : 05 civils tués et 08 militaires blessés à Barsalogho dans une double attaque

ActuBurkina

Insécurité dans le Loroum: Les cours suspendus pour une semaine

ActuBurkina

Axe Léo-Ouagadougou : Des usagers dépouillés de leurs biens par des braqueurs

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR