ActuBurkina
A la une Société

ATTENTAT EN COTE D’IVOIRE : le gouvernement burkinabè solidaire du peuple ivoirien

Ceci est la déclaration du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, suite à l’attaque meurtrière à Grand Bassam en Côte d’Ivoire.

« C’est avec une profonde consternation que nous avons appris le lâche et ignoble attentat qui vient de frapper le peuple frère de Côte d’Ivoire en ce jour du 13 mars 2016.
Au nom du Gouvernement du Burkina Faso, nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes de terrorisme et de barbarie dont le but inavoué est de saper la liberté, la démocratie et le progrès du peuple ivoirien, sous l’impulsion de son Excellence le Président Alassane Ouattara. Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et à toute la nation ivoirienne ainsi que nos vœux de prompt rétablissement aux blessés.
Le Gouvernement du Burkina Faso réaffirme sa solidarité avec le Gouvernement et le peuple ivoiriens en ces instants douloureux ».

Le Premier Ministre
Paul Kaba THIEBA

Articles similaires

Forum de Bangui: une cérémonie de clôture agitée

ActuBurkina

Affaire libération musclée de la « guérisseuse de Komsilga » : le MBDHP apporte son soutien à l’ensemble des acteurs de la Justice

ActuBurkina

Sanmentenga: un soldat fauché par une mine artisanale

ActuBurkina

1 commentaire

Martial HLPGD 15 mars 2016 at 15 h 09 min

Il faut, une bonne fois pour toute sortir de la logique djiadiste (terroriste religieux) par rapport aux actes de ces voyous d’un autre genre. Car il ne s’agit ni plus ni moins que des voyous et trafiquants en tout genre (une mafia des temps présents) qui n’ont que des intérêts matériels. Ils fonts des actions d’éclat par-ci par-là avec tous les simulacres qu’il faut. Ce ne sont que des actions de diversion. Pendant ce temps, ils s’investissent à leurs activités criminelles (trafics d’armes et de drogue, trafic et contrebande en tout genre).
Il faut être conscient que ces malfrats et assassins n’ont que cette logique. il n’y a aucune cause raisonnable qu’il défendent ni de Dieu ni du diable. Il faut établir le plan de destruction à partir de ces convictions. autrement on sera toujours débordé par ces tristes trophées que ces bandits de grand chemin se plaisent à collecter. Je pense qu’il ne s’agit que de démonstrations macabres de force sur le terrain de la rivalité entre ces multiples groupes de brigands : « qui est capable d’aller le plus loin et de faire le plus de dégâts ».
Tout le reste n’est que diversion.

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR