ActuBurkina
A la une Politique

Réconciliation nationale : Mahamadi Koanda demande l’adhésion de tous les Burkinabè

Les militants du Congrès pour la Renaissance et  le Progrès (CRP) se sont réunis le  22 février 2021 à Ouagadougou pour la présentation de vœux de nouvel an à leur président, Mahamadi Koanda.  Une occasion pour ce dernier de faire le bilan de l’année écoulée et de dégager les perspectives pour les années à venir.

C’est hier 22 février dernier que les militants du CRP ont choisi pour présenter leurs vœux au premier responsable du parti. Une activité qui a réuni les représentants du parti de Bobo Dioulasso, Ziniaré et Boussé… Au cours de cette cérémonie qui s’est voulue sobre, selon les organisateurs, Mahamadi Lamine Koanda, président du parti, est revenu sur la récente sortie des membres du Balai citoyen qu’il qualifie de «  dégueulasse ».

« Nous pensons que les élements du Balai citoyen doivent avoir un comportement qui amène les Burkinabè à s’entendre. Nous, nous voulons la paix et l’unité pour le Burkina Faso. S’ils veulent qu’on travaille ensemble, on les invite. Mais s’ils ne veulent pas, qu’ils ne posent pas de problème  »,  a-t-il laissé entendre avant de confier que son parti reste ouvert à tous ceux qui veulent dialoguer. «  La semaine écoulée, nous avons vu des organisations qui ont fait une sortie pour dire qu’on n’a pas besoin de réconciliation nationale. J’invite cette organisation qu’est le Balai citoyen à être sage. Il faut que le Balai citoyen soit conscient que chacun est comptable de  ce qui s’est passé en 2014, qu’il ait tort ou raison », a-t-il ajouté. A cet effet, il a invité les acteurs politiques à se mobiliser autour du ministre en charge de la réconciliation nationale pour la réussite de sa mission qui, pour lui « est une question vitale pour l’ensemble des Burkinabè ». Par ailleurs, le président du CRP a remercié l’ensemble de ses militants pour les efforts fournis lors des campagnes électorales passées et les résultats engrangés.  « Certes le CRP est né d’une crise sans précédent, une crise issue d’un combat politique entre ceux qui ont compris que le monde a évolué et ceux qui ne l’ont pas encore compris. Nous sommes un nouveau parti  mais nous sommes parvenus à nous hisser très haut dans l’échiquier politique burkinabè et cela, nous en sommes très fiers. Notre combat n’est pas un combat de 2020 ou de 2018, notre combat est un combat qui date de depuis la révolution. Notre parti prône un certain nombre de valeurs à respecter en  son sein et ces valeurs sont l’intégrité, la sincérité et le partage. C’est pour cela d’ailleurs que nous avons créé notre parti pour dire que nous ne sommes pas prêts à vendre le Burkina Faso à qui que ce soit », a laissé entendre Mahamadi Lamine Koanda avant de rappeler que son parti a joué un rôle très crucial dans la réélection du Président Roch Marc Christian Kaboré à l’élection présidentielle de novembre 2020. « Nous avons grandement, avec nos militants, contribué  à la réélection du Président Roch Marc Christian Kaboré et nous en sommes fiers », a-t-il lâché. Aux militants du CRP, il a traduit sa reconnaissance pour  la résistance et l’engagement dont ils ont fait montre lors du « torpillage et du sabotage de leurs dossiers politiques aux élections législatives de novembre 2020 ».

Pour sa part, le vice-président du parti, Valentin Ouédraogo, a, au nom de tous les militants, rassuré le président du parti de leur engagement pour le rayonnement du parti lors des élections municipales à venir.

Oumarou KONATE (Stagiaire)

Articles similaires

AXE BANFORA-BOBO-DIOULASSO : la SITARAIL annonce l’interruption des circulations ferroviaires 

ActuBurkina

Mali: la Russie met son veto à l’ONU sur une demande d’enquête sur le massacre présumé de Moura

ActuBurkina

MENAPLN : les affectations pour nécessités de service suspendues

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR