A la une Société

RÉCONCILIATION NATIONALE : Le Premier ministre décline les grandes orientations du gouvernement au Haut Conseil du Dialogue Social

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a reçu le 12 janvier 2021 en fin de matinée, le président du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), Domba Jean Marc Palm. Il a partagé avec son hôte, les grandes orientations du gouvernement en matière de réconciliation nationale et de dialogue social.

Lors de son investiture, le 28 décembre 2020, le Président du Faso a pris l’engagement d’instaurer « un dialogue social fécond avec tous les Burkinabè, pour qu’ensemble, nous brisions les chaînes de la misère pour construire, dans la tolérance et la discipline républicaine, une nation forte, digne et respectée ».

24 heures après la présentation du nouveau gouvernement, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, multiplie les concertations avec les structures en charge de la Réconciliation nationale et du dialogue social. Ce 12 janvier 2021, après s’être entretenu avec Léandre Bassolé, président du Haut Conseil pour la réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN), le Premier ministre a reçu Domba Jean Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue Social.

À sa sortie d’audience, celui-ci a déclaré avoir échangé avec Christophe Joseph Marie Dabiré, sur les grandes orientations du gouvernement, en ce qui concerne la question de la réconciliation et du dialogue social. « Le chef du gouvernement nous a fait part des grandes orientations données par le Président du Faso et la contribution de notre structure, le Haut Conseil du Dialogue Social », a soutenu Domba Jean Marc Palm.

Le président du HCDS a par ailleurs informé que sa structure va poursuivre un certain nombre d’actions entamées depuis 2018, dans le but de parvenir à la signature d’un pacte social dans le monde du travail, pour un environnement de travail apaisé.

DCRP/Primature

Articles similaires

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : le message de la ministre Laure Zongo

ActuBurkina

RD CONGO : Quand l’UA encourage les turpitudes des chefs d’Etat  

ActuBurkina

GUINEE : les élections locales enfin fixées au 4 février 2018

ActuBurkina

Laisser un Commentaire