ActuBurkina
A la une Politique

RECONCILIATION NATIONALE : la CODER portée sur les fonts baptismaux

La cérémonie de signature du protocole d’accord devant porter sur les fonts baptismaux la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER),  un regroupement de formations politiques et mouvements sociaux, a eu lieu ce 16 octobre 2016, à Ouagadougou. La cérémonie marquait le lancement des activités de ladite coalition.

 

La date du 16 octobre 2016 sera désormais inscrite dans les annales de la faune politique nationale. Pour cause ? C’est ce jour qu’ont choisi les membres fondateurs de la CODER au nombre de huit, pour porter sur les fonts baptismaux la nouvelle coalition, à travers une cérémonie de signature du protocole d’accord. Composée de l’ADF/RDA, du CDP, de l’Autre Burkina/PSR, de Le Faso Autrement, Les Républicains, la NAFA, le RSR et l’UNDD, la CODER a pour credo la réconciliation nationale, seule condition pour la réalisation de tous les  objectifs.

Selon le président du tout premier bureau, Ablassé Ouédraogo de Le Faso Autrement, la CODER est non seulement un cadre de dialogue, de concertation et d’action politique, mais aussi un cadre de recherche de la cohésion sociale, de l’unité et de la réconciliation nationale. « La CODER est dans l’opposition », a confié le président Ablassé Ouédraogo qui a invité les militants et sympathisants des formations politiques signataires du protocole d’accord à resserrer les rangs et à travailler ensemble sur tout le territoire national avec responsabilité et détermination pour faire du Burkina Faso un pays réconcilié avec lui-même et où le mieux-vivre est partagé.

Pour ce faire,   la CODER entend œuvrer inlassablement autour de quatre points à savoir  garantir  la justice, la paix et la réconciliation nationale,  remettre  la nation au travail,  relancer  l’économie nationale et  sauvegarder  la démocratie.  Tout en reconnaissant humblement  et ce de façon  individuelle et collective les erreurs de  jugements et fautes du passé, chacun des membres  dit tendre la main et appelle toute la classe politique nationale, tous les leaders d’opinions à la saisir pour la construction d’un Burkina nouveau.

Pour mieux se faire connaitre et partager ses idéaux, la CODER prévoie dans les prochains jours, des rencontres avec la presse, autour de son programme d’activités et son plans d’actions. Pour l’heure, la CODER est composée d’une instance d’orientation qui est la conférence des présidents des formations politiques membres, d’un comité technique d’action et de coordination des activités, l’instance opérationnelle, et des structures de coordination territoriale au niveau décentralisé.

Le  premier bureau de la CODER qui connaitra  une rotation chaque trois mois, est composé de :

-Président : Ablassé Ouédraogo (Le Faso Autrement)

-1er vice-président : Gilbert Noël Ouédraogo (ADF/RDA)

-2e vice-président : Rasmané Ouédraogo (NAFA)

-Coordonnateur  du comité technique d’action, porte-parole de la coalition : Achille Tapsoba (CDP)

Colette DRABO

Articles similaires

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : « il est temps d’y mettre fin » (Ministre de la Santé)

ActuBurkina

METROPLES LES PLUS CHERES EN AFRIQUE : Abidjan, Casablanca et Dakar dans le TOP 5

ActuBurkina

Occupation des emprises des rails et des hautes tensions de la SONABEL:   𝗹𝗮 𝗗𝗲́𝗹𝗲́𝗴𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝘀𝗽𝗲́𝗰𝗶𝗮𝗹𝗲 𝗱𝗲 𝗹’𝗮𝗿𝗿𝗼𝗻𝗱𝗶𝘀𝘀𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗻°𝟯 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗲 𝗱𝗲 𝗢𝘂𝗮𝗴𝗮𝗱𝗼𝘂𝗴𝗼𝘂 𝗲𝘁 𝘀𝗲𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗲𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝗽𝗲𝗹𝗹𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗮𝗻𝗮𝗿𝗰𝗵𝗶𝘀𝘁𝗲𝘀

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR