ActuBurkina
A la une Société

RAVITAILLEMENT DE DJIBO : le GAS dresse le bilan

Né le 20 avril 2020, le Groupe d’action pour le Soum (GAS) qui s’est fixé entre autres pour objectif de mobiliser des fonds auprès de bonnes volontés pour venir en aide aux populations du Soum éprouvées par le terrorisme, a animé une conférence de presse ce  4 juin 2020, à Ouagadougou. Objectif : faire le bilan des activités menées dans le cadre du ravitaillement de la ville de Djibo.

La crise sécuritaire qui sévit dans le Sahel et principalement dans le Soum n’a pas laissé indifférent le GAS. Ainsi, suite à son appel lancé pour venir en aide aux populations de cette partie du pays éprouvées par les attaques terroristes, le groupe a jugé utile de faire le point des activités menées à la date du 31 mai. « A la date du 31 mai 2020 à 23h 59mn, les contributions s’élevaient à 47 734 950 FCFA », a affirmé  Idrissa Dicko, chargé de communication du GAS dès l’entame de la conférence. A l’en croire,  ce sont 40 tonnes de riz, 40 tonnes de petit mil, 20 tonnes de sucre ,4 000 litres d’huile de consommation,  1008 boules de savons, 2000 paires de chaussures,  200 complets de 3 pagnes et des produits pharmaceutiques d’une valeur de 646.200 FCFA qui ont été distribués dans 9 communes de la province, lors de cette première phase de distribution. L’acheminement du don qui constituait une « opération à haut risque », selon M. Dicko, s’est déroulé sans heurt grâce à la forte mobilisation  des militaires qui ont mené l’escorte de Ouagadougou jusqu’à destination. « L’opération a constitué un ouf de soulagement pour les populations locales qui vivent les affres du terrorisme depuis plusieurs années. Surtout que le blocus imposé par les groupes armés ces derniers mois  a accentué les pénuries », a confié M. Dicko selon qui un 2e stock a quitté Ouaga le 3 juin pour Djibo. Cette rencontre avec les médias a été l’occasion pour le GAS, d’adresser ses remerciements aux principaux donateurs, de saluer le courage et la détermination de l’ensemble des Forces de défense et de sécurité. Après cette première action humanitaire, le GAS  entend poursuivre ce type d’actions « jusqu’à un retour total de la stabilité de la province et de travailler au développement économique et social de la province »,  foi de son coordonnateur, Hammadoun Dicko.  Aussi entend-t-il   « contribuer au retour à la paix et à la cohésion sociale des fils et filles de la province du Soum ».

Soamindi Gilbert ONADJA

 (Stagiaire)

Articles similaires

CAN MARACANA BURKINA FASO 2016 : rendez-vous le 17 septembre

ActuBurkina

ELIMINATOIRES RUSSIE 2018 : voici les Etalons qui affronteront les Bafana Bafana le 7 octobre prochain

ActuBurkina

HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT : « c’est sous la contrainte que le gouvernement a agi », selon le MPP

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR