ActuBurkina
A la une Société

RAMASSAGE DES ORDURES MENAGERES A OUAGA: des associations remontées contre le maire de l’arrondissement 10

La coalition des associations des entreprises de pré-collecte des déchets et des associations de défense de l’environnement dans la commune de Ouagadougou était face à la presse le 1er juin 2019, à Ouagadougou. L’objectif de la rencontre avec la presse était de partager avec l’opinion nationale et internationale, le « triste projet » dont le maire de l’arrondissement 10 de Ouagadougou, Jérémie Sawadogo,  s’apprête à mener dans son arrondissement.

La coalition des associations des entreprises de pré-collecte des déchets et des associations de défense de l’environnement dans la commune de Ouagadougou est très remontée contre le maire de l’arrondissement 10 de Ouagadougou, Jérémie Sawadogo. Pour cause, elle accuse l’édile  de vouloir  mener lui-même la collecte  des ordures de son arrondissement par structures interposées. « Le maire dudit arrondissement a trouvé dans l’activité de pré-collecte des déchets, une source de revenus et a mis en place un projet concurrent de pré-collecte d’ordures, selon le système d’abonnements de porte en porte. En termes clairs, il veut supplanter les femmes et mener lui-même l’activité par structures interposées », a expliqué Nicolas Sawadogo, du Réseau national pour la promotion des évaluations environnementales (RENAPEE) pour qui cette initiative n’obéit pas au Schéma directeur de gestion des déchets de la ville de Ouagadougou. Selon les conférenciers, si ce « projet macabre » ne s’arrête pas, cela incitera un effet d’entrainement chez d’autres maires, et voilà des milliers de femmes qui se retrouveront au chômage. A en croire la coordonnatrice de la Fédération des associations des ramasseurs d’ordures ménagères du Faso (FROMF), Delphine Zongo/Kandolo, malgré leur rencontre avec l’édile, le 20 mars dernier, et les démarches auprès d’institutions pour un abandon du projet, le maire n’entend pas lâcher prise. « D’où notre rassemblement de ce matin pour interpeler les autorités de ce pays à convaincre le maire de l’arrondissement 10 à  mettre fin à son projet avant que le pire n’arrive sur le terrain », a prévenu Mme Zongo. « Nous pensons que le maire est assez sage  pour retirer son projet parce que dans le contexte actuel de notre pays, nous ne voulons pas qu’il y ait des tensions en plus de ce que nous vivons actuellement. Mais s’il ne veut pas entendre raison, si la sagesse ne prévaut et qu’il continuait ce projet, je vous assure que vous allez entendre la coalition et voir les actions qu’elle se réserve le droit de mener dans le futur pour que ce projet soit enterré », a ajouté Nicolas Sawadogo. Pour ce  faire, la coalition a invité le maire de la commune de Ouagadougou,  l’Association des maires du Burkina (AMB) et le ministère en charge de l’administration territoriale  à prendre, chacune,  leurs responsabilités en vue de mettre fin à ce « projet macabre » et que « plus jamais une telle velléité ne soit même mentionnée dans une commune ou un arrondissement quelconque du pays ».

Colette DRABO

Articles similaires

CORONAVIRUS : un cas enregistré en Egypte, le premier  en Afrique

ActuBurkina

SCRUTIN DU 22 NOVEMBRE : « nous devrons réussir ces élections », Christophe Dabiré

ActuBurkina

PRESIDENTIELLE 2020 : Roch Marc Christian Kaboré, le  choix du MBF

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR