ActuBurkina
A la une Politique

Putsch de 2015: le sergent-chef Ali Sanou reconnaît avoir désarmé les gardes de sécurité de certains ministres

Le sergent-chef Ali Sanou a reconnu mardi à la barre avoir désarmé les gardes de la sécurité de certains ministres lors l’interruption par des militaires du conseil des ministres qui se tenait au palais présidentiel de Kosyam. Il dit avoir fait cela sous les ordres de l’adjudant-chef major Eloi Badiel ( un des accusés) qui a été cité par plusieurs prévenus depuis le début des interrogatoires.

Le sergent chef Ali Sanou est accusé d’attentat à la sûreté de l’État, meurtre, coups et blessures, dégradation aggravée de biens, et incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline.

Lors du putsch, le sergent-chef Ali Sanou dit avoir été contacté par le sergent Chef Roger Koussoubé alias Le Touareg également inculpé dans ce procès. Il dit s’être  ensuite rendu au palais présidentiel ( autour de 15h)  suite à cet appel. Arrivé sur place, selon lui, il a vu le sergent chef Roger Koussoubé qui lui a dit d’aller voir l’adjudant chef major Eloi Badiel. Celui ci lui dira d’attendre jusqu’à l’arrivée du général (Diendéré). Par la suite l’adjudant chef major Eloi Badiel constituera des équipes et Ali Sanou dit avoir été envoyé à 8 endroits différents.

Source: Omega.fm

Articles similaires

Crise sécuritaire au Burkina : au moins 9 soldats tombés à Foubé dans le Centre-Nord

ActuBurkina

RÉCONCILIATION NATIONALE : Le Premier ministre présente les missions du nouveau ministère d’Etat au HCRUN

ActuBurkina

COMMUNIQUE

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR