ActuBurkina
A la une Politique

Procès appel à incendier le palais du Mogho Naaba: Les avocats de la défense vent debout contre les réquisitions du Parquet

Au 4e jour du procès dit d’appel à incendier le palais du Mogho Naaba ce samedi 24 juin 2023, le parquet a requis des peines d’emprisonnement de 5 ans et des amendes de 5 millions de F CFA pour Lookman Sawadogo, Boukary Conombo, Désiré Guinko, Pascal Zaïda, Karim Baguian dit Lota, Alain Alain, et autres. Une peine de 5 ans et une amende de 10 millions de F CFA pour Marcel Tankoano, le tout ferme. Sauf Alain Alain et Lookman Sawadogo, le parquet a également déchu le reste des prévenus de leurs droits civiques et leur droit d’association. Des réquisitions que la défense rejette en bloc.
Selon les avocats de la défense, le parquet a présenté « un hors- sujet total lors de ses réquisitions». Pire, il est «passé à côté de la plaque», a fait observer la défense. Elle affirme que le parquet n’a pas produit et présenté un élément juridique, matériel et moral qui caractérise une infraction qu’on reproche à leurs clients. A les en croire il s’agit d’un procès pénal et en pénal ce sont les preuves qui parlent. Mais malheureusement, « le parquet a pris tout son temps à faire du «Pamb Yaaré» (frapper dans tous les sens), a souligné l’un des conseils de l’animateur radio Alain Alain. Il insiste en indiquant que le fait que Alain Alain ait souhaité que le régime tombe n’est pas une infraction mais une opinion. «Sous le président Roch, j’avais dit à Désiré Guinko alors chargé de mission, que leur régime allait tomber. À Koudougou, j’ai aussi dit à mon grand frère Pascal Zaïda, fervent soutien du président Damiba que la transition allait tomber. C’étaient mes opinions M. le président.», a laissé entendre l’avocat. Pour lui, son client ne peut pas être condamné sur la base de ses opinions. Il demande qu’on relaxe purement et simplement l’animateur radio et télé Alain Alain, pour infraction non constituée. « Si le parquet trouve que le fait d’appeler à un attroupement est une infraction, qu’il dise aussi à ceux qui sont chaque matin à la place de la Nation qu’ils sont en infraction», a-t-il conclu.
Plus d’infos sur www.actuburkina.net
Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

REHABILITATION DU CHEMIN DE FER ABIDJAN-OUAGADOUGOU : les travaux lancés

ActuBurkina

TAC 2019 : Le président Alassane Ouattara attendu demain à Ouagadougou

ActuBurkina

RECRUTEMENT ACS-SARL

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR