ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

PRESIDENTIELLE EN GUINEE : Cellou Dalein Diallo candidat  

Candidat malheureux aux élections présidentielles de 2010 et de 2015, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), El Hadj Cellou Dalein Diallo, tentera sa chance une troisième fois, en prenant part à l’élection présidentielle de 2020. Son parti, l’UFDG, prônait pourtant jusque-là le boycott du scrutin dans le cas où Alpha Condé briguerait un troisième mandat

Sa décision était fortement attendue. Mais après des semaines de tractations  et d’hésitations, l’on connait à présent la position du président de l’UFDG.  Tard dans la soirée du 5 septembre, le parti  a annoncé qu’il participera bel et bien à la présidentielle. D’ailleurs,  une Assemblée générale extraordinaire se tient ce dimanche, en vue d’investir le chef de file de l’opposition comme candidat du parti à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain. Pour la  troisième fois consécutive, il  sera  donc face à Alpha Condé

Pour  les cadres du parti, la politique de la chaise vide ne paie pas et il faut éviter le scénario de mars dernier où  le parti avait boycotté les législatives et le référendum constitutionnel. Conséquence,   le parti n’a plus aucun député  à l’Hémicycle.  « Nous avons dit à Cellou Dalein Diallo que nous devions déposer notre candidature, pour éviter d’être dans une situation de forclusion, car le dépôt des candidatures prend fin le 8 septembre. L’objectif, c’est d’éviter de rejouer le scénario de mars dernier »,  selon Jeuneafrique qui cite  un des ténors du parti. Avec cette annonce,  l’UFDG se voit donc exclue  du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui exige le boycott du scrutin par toutes les structures parties prenantes du front. Mais du côté de l’UFDG, l’on  est clair.  « Le dépôt de notre candidature ne signifie pas que nous serons de facto dans la course le 18 octobre. Si le scrutin n’est pas supervisé par la communauté internationale, et si le fichier électoral – qui comporte plus de 2 millions d’électeurs problématiques – n’est pas assaini, nous retirerons notre candidature», a précisé un cadre de l’UFDG à Jeuneafrique.

actuburkina

Articles similaires

Pluies au Niger: 103 morts et 140.000 sinistrés depuis juin

ActuBurkina

8 MARS 2018 : « l’émancipation de la femme n’est pas un acte de solidarité mais une obligation », selon les femmes de l’UPC

ActuBurkina

25e super coupe AJSB:La finale aura lieu le dimanche 05 août prochain au stade Issoufou Joseph Conombo de Ouagadougou

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR