ActuBurkina
A la une Edito Politique

PLETHORE DE CANDIDATURES A LA PRESIDENTIELLE BENINOISE: Ça frise le ridicule

36. Tel est le nombre de prétendants au fauteuil présidentiel au Benin retenus après l’étape de la visite médicale, la semaine dernière, laquelle avait pour but d’évaluer l’état de santé physique, morale et psychologique des présidentiables. 37 au départ, seulement un candidat a été recalé. Cette étape franchie, les Béninois n’ont pas d’inquiétudes à se faire puisque le successeur du président sortant, Yayi Boni, est considéré comme jouissant de toutes ses facultés physiques, morales et psychologiques. A ce niveau, pas de souci à se faire. D’ailleurs, cette initiative gagnerait à être suivie par tous les Etats africains en ce sens qu’elle donne une certaine assurance au peuple. Mais au-delà de la question de santé des présidentiables béninois, il y a le nombre de candidatures qui traduit la vitalité démocratique dont ce pays a toujours fait montre dans la sous-région voire en Afrique. En effet, les citoyens étant égaux devant la loi, tous ceux qui veulent briguer la magistrature suprême et qui remplissent les conditions requises, ont été autorisés à le faire. C’est tout à l’honneur de ce pays qui montre ainsi aux yeux du monde que même « petit » (114 763km2), il peut faire mieux que les grands. En cela, le Benin vient, une fois de plus, de démontrer qu’il est et demeure un laboratoire de la démocratie sur le continent. Cela dit, cette « diarrhée » de candidatures même si elle mérite d’être saluée, frise un peu le ridicule. Avec une superficie de 114 763 km2 et une population estimée en juillet 2015 à 10 448 647 habitants, un tel effectif laisse tout simplement perplexe. Car de mémoire, c’est la première fois en Afrique et même dans le monde que l’on voit une telle pléthore de candidatures à une élection présidentielle. C’en est un peu trop.

Ce qui se passe au Bénin manque quelque part de sérieux

36 candidats, comme s’il y avait 36 manières de construire ce pays ! Seul le vaudou peut comprendre cela. Bien des Africains et surtout des Occidentaux devraient être en train de se marrer. Car même les Etats unis qui ont plus de 300 millions d’habitants n’ont que deux grands partis politiques : les Républicains et les Démocrates. Et cela ne les empêche pas d’être la première puissance au monde, mieux le temple de la démocratie. Ce qui se passe donc au Bénin manque quelque part de sérieux et dépasse l’entendement. Et puis, si c’est connu que l’union fait la force, pourquoi les partis politiques ayant la même ligne, ne se sont-ils pas associés pour se donner plus de chances ? Cela aurait évité une telle scène ridicule. A moins que les politiciens béninois, comme c’est d’ailleurs de coutume sous nos cieux, se soient rués vers la soupe pour brouiller le jeu en espérant jouer les faiseurs de roi. Si tel est le cas, c’est dommage et ce serait vraiment la preuve que nos hommes politiques pensent plutôt à leurs intérêts qu’à ceux des peuples. Pauvre Afrique !

Colette DRABO

Articles similaires

AN 1 DU PUTSCH MANQUE AU BURKINA : le CDAIP pour un franc succès de la commémoration

ActuBurkina

Aide publique au développement : le Premier ministre rejette le « saupoudrage » et veut des investissements structurants

ActuBurkina

Burkina Faso: statu quo sur le départ des militaires du gouvernement

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR