ActuBurkina
A la une Economie Société

PERFORMANCE LOGISTIQUE : le Burkina Faso parmi les 10 pays africains les mieux connectés

La Banque mondiale a rendu public ce mardi l’édition 2016 de son indice de performance logistique. Découvrez les pays africains qui disposent, selon cette étude, des meilleures chaînes logistiques du continent.

Dans « Connecting to Compete 2016 : Trade Logistics in the Global Economy » (Se connecter pour faire la différence : la logistique commerciale dans une économie globale), la Banque mondiale fait le point sur les capacités des pays dans le domaine de la performance logistique. Ce rapport biannuel s’appuie sur une enquête menée auprès de plus de 1 050 responsables d’entreprises internationales de logistique à travers 132 pays. Ces derniers sont interrogés sur les performances des économies nationales dans six domaines, parmi lesquels l’efficacité des procédures de dédouanement, la qualité des infrastructures de commerce et de transport, la fiabilité de l’expédition de cargaisons et leur prix concurrentiel, ainsi que la compétence et la qualité des services logistiques.

Selon l’édition 2016 de ce rapport, l’Allemagne se classe au premier rang mondial avec un score de 4,23, devant le Luxembourg (4,22), la Suède (4,20), les Pays-Bas (4,19) et Singapour (4,14).

Sur le continent africain, la première place revient à l’Afrique du Sud (20e au classement mondial, avec un score de 3,78). L’économie la plus industrialisée du continent se classe juste derrière l’Australie et devant l’Italie. Le deuxième pays africain dans ce classement est le Kenya (42e, 3,33), suivi de l’Égypte (49e, 3,18), qui clôt le trio de tête africain. Le Botswana (57e ), l’Ouganda (58e), la Tanzanie (61e), le Rwanda (62e), l’Algérie (75e ), la Namibie (79e) et le Burkina Faso (81e), seul pays d’Afrique de l’Ouest, respectivement 4e, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e et 10e au niveau africain.

Dans son rapport, la Banque mondiale note que « souvent, les économies à faible revenu les moins performantes sont des pays enclavés, insulaires ou qui sortent d’un conflit »…

Source : jeuneafrique.com

Articles similaires

MEDIA: le Réseau des radios catholiques du Burkina arrive

ActuBurkina

DEVELOPPEMENT DU BURKINA : le CAPES mène la réflexion sur la contribution  de la science

ActuBurkina

Burkina Faso: le CDP suspend sa participation au CNT

ActuBurkina

1 commentaire

René Rabaste 29 juin 2016 at 16 h 29 min

C’est vraiment difficile à croire… La connexion, à Ouagadougou, est si mauvaise, si lente … et si chère pour le « service rendu » qu’il y a lieu de s’interroger sur le « mode d’approche » de la Banque Mondiale…

Répondre

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR