ActuBurkina
A la une Culture

Oskimo tour  2021 : la 14e édition démarre le 2 avril prochain à Dédougou

Le lancement officiel de la 14e édition de la caravane de presse et de sensibilisation des jeunes contre la consommation de la drogue et des stupéfiants OSKIMO tour est prévu pour se tenir le 02 avril prochain à Dédougou. C’est l’information qui a été donnée, ce 26 février 2021, à Ouagadougou, au cours de la conférence de presse animée par le promoteur et son staff.

 « Lutte contre la drogue et l’insécurité routière au Burkina : Quel engagement des jeunes pour la paix et la réconciliation nationale ? ». C’est la thématique de la 14e édition de la caravane Oskimo Tour. Elle prendra son envol dans la cité du Bankuy, Dédougou, le 02 avril 2021  pour se boucler le 30 mai 2021 dans la cité de Naaba Zoungrana, Tenkondogo. Des débats publics sur la consommation des drogues, des stupéfiants et les alcools frelatés en milieu scolaire, des rencontres avec les autorités administratives, coutumières et religieuses, des animations podium, telles sont les activités prévues au cours de cette grande tournée. Aussi, la caravane se veut également une vitrine pour passer des messages de paix et de réconciliation nationale et de sensibilisation contre l’incivisme au regard du contexte social aujourd’hui.

 Depuis la première édition, il y a 14 ans, Issouf Sawadogo alias Oskimo, a expliqué qu’il n’y a pas de données fixes de personnes qui ont cessé d’utiliser les stupéfiants. Mais à l’en croire, ils sont nombreux, ces enfants et adultes que « Oskimo tour » a sensibilisés et qui ont décidé d’abandonner la drogue. Malgré la multiplication des actions de sensibilisation, des cas de résistance demeurent toujours. Ces résistances sont entre autres, le refus des chefs d’établissements à l’équipe de la caravane d’avoir accès à leurs établissements afin de mener convenablement les actions de sensibilisation, a regretté le promoteur de Oskimo Tour. « Ils disent qu’ils ne veulent pas qu’on dise qu’il y a des élèves dans leurs établissements qui consomment la drogue »,  soutient Oskimo. Pour lui, la consommation de la drogue est une réalité même si l’ampleur est souvent négligée. Et ils sont issus de tous les âges, ceux qui  s’y adonnent. Mais le constat est, a-t-il dit,  que ce sont les plus jeunes  notamment ceux dont l’âge est compris entre 17 à 21 ans qui constituent la majeur partie. Et la majorité de ces enfants sont des élèves.

Et le Chargé de l’animation, Ben Issa Sana d’ajouter qu’il y  a aussi par endroits, des élus locaux qui refusent l’occupation des espaces publics.

Pour cette 14e édition, ce sont au total 12 villes qui seront sillonnées par la caravane. Ce sont Ouessa dans la province du Ioba, le 04 avril, Manga le 09 avril, Ouagadougou le 10 Avril, Fada le 14 Mai, Koupéla le 15 Mai, Banfora le 20 Mai, Bobo le 21 Mai, Ouahigouya le 27 Mai, Boussé le 28 Mai, Kaya le 29 Mai et enfin Tenkodogo le 30 Mai.

Un autre phénomène constaté depuis ces dernières années notamment depuis 2019, c’est le fait que les jeunes filles s’adonnent à la consommation de la drogue et des stupéfiants. Le constat est qu’elles sont généralement influencées par leurs copains ou autres compagnies. « Et elles sont malheureusement nombreuses », ajoute Ferdinand Ouedraogo, Secrétaire général de la caravane.

« Aujourd’hui, la Marijuana coûte cher, et suffit de débloquer 100 francs pour détruire toute une vie. Donc, même le fils du pauvre peut s’en procurer, la consommation de la drogue n’est pas uniquement le fait des enfants des riches », ont affirmé les conférenciers pour qui pour les drogues qui coûtent chers, il n’y a que les enfants « des gourous» qui peuvent les avoir. « Malheureusement les grandes personnalités ne veulent pas qu’on en parle. Ils ne veulent qu’on dise que leurs enfants prennent de la drogue », a déploré Oskimo ajoutant quand lorsque leurs rejetons se trouvent dans les filets de la police, ils accourent « rapidement pour  les faire libérer ».

 

Didèdoua Franck ZINGUE

Articles similaires

AFFAIRE BERETS ROUGES AU MALI: l’incompréhensible lenteur de la justice

ActuBurkina

DOUANES : le DG adjoint, William Alassane Kaboré, sous contrôle judiciaire pour des faits d’enrichissement illicite

ActuBurkina

PROMESSE D’AIDE MILITAIRE DU MAROC AU NIGER: une offre embarrassante

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR