ActuBurkina
A la une Société

Oscibi Yohann accueilli en héro à Ouagadougou

Oscibi Yohann accueilli en héro à Ouagadougou

Parti sans tambours ni trompette , l’activiste burkinabè Oscibi Yohann, qui a été arrêté, détenu durant 3 jours et expulsé de la République démocratique du Congo, a foulé hier 19 mars le sol du Burkina Faso à bord de Turkich Airlines. A sa descente d’avion, aux environs de 23h 55, il a été accueilli par une foule nombreuse constituée pour la plupart de cibals; les membres du Mouvement « Le Balai citoyen ». Lorsque l’avion a atterrit, l’un des membres fondateur du mouvement Smockey et le porte parole du Balai Citoyen, Hervé Kam sont rentrés à l’intérieur pour donner un coup de main à Oscibi Yohann pendant que les autres piaffaient d’impatience sous le hale .

Et lorsque celui qui a été déclaré Persona non grata en République démocratique du Congo a fait son apparition, tout les cibals se sont mis à chanter l’hymne nationale. Très ému de retrouver les siens après une mauvaise aventure passé au congo, Oscibi Yohann, habillé d’un T-hirt noir du Balai Citoyen, lève la main haut sous forme de victoire avant de tomber dans les bras de ses parents (son papa et sa maman). Après les accolades de retrouvaille il lâche: « Ouf, enfin je suis dans mon pays. Je suis très content de retrouver la terre de mon pays, je suis très ému pour cette grande mobilisation pour m’accueillir. Je suis vivant, je suis au Burkina et je remercie tout le monde surtout les autorités du Burkina et du Sénégal grâce à qui nous avons été libérés.

C’est vrai que j’ai eu peur parce qu’il y avait des kalachs mais Dieu merci il n’en était rien. Nous avons été détenus dans de bonnes conditions, nous n’avons pas été brutalisé donc je peux vous dire que notre séjour en prison en terre congolaise s’est bien passé ». A la suite de ce message les cibals reprennent en choeur une chanson dont la substance est la suivante: « Kabila, tu es un salaud, le peuple aura ta peau ». Une conférence de presse est prévue aujourd’hui au Centre de presse Norbert Zongo pour plus d’explication sur cette arrestation arbitraire, cette détention et cette expulsion.

Yannick SANKARA

Articles similaires

FERMETURE DES ECOLES AU SAHEL ET AU NORD : la réouverture, c’est pour bientôt

ActuBurkina

ADDIS ABEBA : Trump s’adresse aux chefs d’États africains réunis

ActuBurkina

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR