ActuBurkina
A la une Société

OPERATION DE RETRAIT DES ENFANTS ET FEMMES EN SITUATION DE RUE : Le ministre Laurence Ilboudo fait le point

Le ministre de la Femme, de la solidarité nationale de la famille a organisé une conférence de presse ce 21 septembre 2018,  à Ouagadougou pour  faire le bilan de l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue.

« 377 agents de l’Etat mobilisé, des concertations avec 300 maîtres coraniques ayant abouti à la signature de conventions de partenariat avec 282 d’entre eux. Un appui spécifique de 140 tonnes de produits alimentaires et de matériel divers (nattes, couvertures, seaux et savons) d’une valeur de 60.000.000 FCFA. 1 379 personnes retirées de la rue dont 961 (653 enfants et 308 femmes et jeunes filles) prises  en charge dans les centres d’accueil ». Tel est le bilan de la première phase de l’opération de retrait des enfants et femmes en situation de rue fait par la ministre de la Femme, de la solidarité nationale de la famille Laurence Ilboudo/ Marschal, le 21 septembre dernier. A l’en croire, plusieurs autres actions sont à venir, notamment  le retour de 31 enfants, dès le début de la semaine prochaine, dans leurs familles pour reprendre leur scolarisation. Parmi les enfants qui accompagnaient leur mère dans la rue, a-t-elle dit,  64 seront scolarisés au préscolaire et 23 au primaire. Et d’ajouter que le ministère en charge de l’Education va se charger de la réinsertion scolaire desdits élèves et assurera la prise en charge psychosociale, matérielle et financière conformément aux besoins spécifiques de chaque enfant. « 77 enfants seront placés dès le mois d’octobre en formation professionnelle. 73 enfants seront placés à l’internat,  dans les institutions spécialisées et de formation. 105 femmes retirées de la rue et 10 travailleuses de sexe mineures seront placées en formation professionnelle ou bénéficieront d’une formation en gestion de micro-entreprise », a-t-elle informé.

Chaque enfant bénéficiera d’un trousseau dès son départ du centre et d’un pécule mensuel de 10.000 FCFA pendant la durée de sa scolarisation ou de sa formation.  Quant aux femmes retirées de la rue, elles bénéficieront durant la période de leur formation,  d’un pécule de 15.000F/mois et d’une dotation trimestrielle en vivres, en attendant leur accompagnement pour le développement d’une activité génératrice de revenus.

Selon le ministre, le bilan financier de la première phase de l’opération dans la ville de Ouagadougou s’élève à 182.000.000FCFA, et  le montant à ce jour de  la participation communautaire est de  20.053.975 FCFA.

«  La rue ne saurait être un lieu de vie pour les enfants », a martelé Laurence Ilboudo qui a invité tous les Burkinabè à tout mettre en œuvre pour que dans l’avenir, aucun enfant ne se retrouve dans la rue ».

Olivia NANA

 (Stagiaire)

Articles similaires

MALI : « une dizaine » de jihadistes « neutralisés » par Barkhane

ActuBurkina

CHINE : Le Prix Nobel Liu Xiaobo dans un état « critique »

ActuBurkina

UNIR/PS : la fédération du Kadiogo demande la déchéance d’Alexandre Sankara

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR