ActuBurkina
A la une Economie

Nouvelles tarifications de la SONABEL : le Directeur Général apporte des éclaircissements

La direction générale de la nationale de l’électricité (SONABEL) a tenu ce mercredi 13 septembre 2023 une rencontre avec les journalistes afin d’apporter plus d’éclaircissements sur la loi portant fixation des nouvelles tarifications.

A la suite du point de presse tenu le 12 septembre dernier à Ouagadougou par le ministre en charge de l’énergie Simon Pierre Boussim, c’est au tour du directeur général de la SONABEL de rencontrer les différents médias pour apporter plus de détails sur la loi portant fixation de nouvelles tarifications de la SONABEL. L’inquiétude principale étant de connaitre l’impact réel de cette mesure sur le citoyen, Souleymane Ouédraogo a rassuré que les ménages ne sont concernés par ces nouvelles mesures. Il a insisté en confirmant qu’il n’y a pas d’augmentation de tarifs ni pour les ménages, ni pour les industriels. Il s’agit concrètement de supprimer les subventions de l’Etat pour les gros clients dont la capacité financière est jugée suffisante. Et ce sont notamment les banques, les compagnies d’assurances, les compagnies de télécommunication, les institutions internationales, les ambassades et les industries de tabac. « On estime qu’avec toutes les difficultés que nous avons actuellement et les défis actuels d’utilisation de la ressource publique, ces ressources peuvent être utilisées dans d’autres secteurs. Nous avons beaucoup de priorités donc ce sont ces catégories de clientèles à qui on va appliquer simplement un tarif qui n’est pas subventionné… » a fait savoir, Souleymane Ouédraogo. C’est une mesure qui vient corriger une distorsion de longue date, à entendre les propos du directeur général.

D’après ses propos, une étude a été réalisée depuis les années 80 afin de fixer des plages horaires (les heures de pointe où l’électricité est vendue plus chère et les heures pleines où l’électricité est relativement moins chère) pour la facturation de la SONABEL. Les réalités n’étant plus les mêmes, il convient donc de repenser ses plages pour les conformer à l’actualité a soutenu Souleymane Ouédraogo.

Marie Jacintha DRABO (stagiaire)

 

Articles similaires

Suspension des activités des partis politiques au Mali : L’ONU exhorte le gouvernement à abroger ”immédiatement” le décret

ActuBurkina

NIGERIA : 53 hommes jugés pour avoir organisé un mariage gay

ActuBurkina

MUNICIPALES PARTIELLES A KARANGASSO VIGUE: Newton Ahmed Barry sollicite « l’implication positive » de tous les acteurs

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR