ActuBurkina
A la une Culture

Noce de perle du groupe EMA : des mélodies en chœur pour la paix au Burkina

Dans le cadre des 30 années d’existence de l’Ensemble musical des amis (EMA), un concert œcuménique en faveur de la paix au Burkina a été organisé le 23 avril dernier au Palais des sports de Ouaga 2000. La soirée était sous le patronage du Cardinal Philippe Ouédraogo, Archevêque métropolitain de Ouagadougou.

 Dans la cuvette du Palais des sports le 23 avril dernier, à travers un concert philharmonique, le groupe EMA a rendu grâce à Dieu pour ses 30 d’ans d’existence. Un concert œcuménique en faveur de la paix au Burkina qui ploie sous les menaces terroristes depuis plus de 5 ans. Au cours de ce rendez-vous musical, chrétiens et musulmans ont supplié le Dieu créateur pour le retour de la paix au « pays des hommes intègres ».

Et comme l’a signifié le fondateur du groupe Dr Jacob Daboué, l’heure n’était pas aux discours mais à l’expression musicale. Dr Jacob Daboué a exprimé sa gratitude aux leaders de toutes les confessions religieuses qui ont cru en ce groupe depuis sa création en 1992. « Ils l’ont couvé et porté à cœur », a fait savoir Dr Jacob Daboué.

Une vue des évêques pendant le concert avec le chef de l’église du Burkina, Mgr Laurent Dabiré qui a représenté le Cardinal Philippe Ouédraogo (1er à dr)

De nombreux groupes musicaux de la ville de Ouagadougou sont venus soutenir l’Ensemble musical dans la célébration de son trentenaire. On peut citer à titre d’exemple, le chœur polyphonique du Juvénat Saint Camille garçon, la chorale de l’église baptiste, la chorale musulmane et celle de l’université Thomas d’Aquin.

Le chœur philharmonique a été composé de 60 musiciens civiles et militaires de renom et de plusieurs nationalités constituées entre autres de Burkinabè, d’Ivoiriens et d’Américains qui ont fredonné des mélodies à la hauteur des 30 années de vie de l’EMA.

Et le public n’a pas marchandé sa participation à travers des pas de danse des tonnerres d’applaudissement et la repise en chœur des chants entonnés. Lire aussi

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

 

Articles similaires

BURUNDI : le maire de Bujumbura restreint les heures d’accès aux bistrots

ActuBurkina

AUDITION DE MARIAM SANKARA : Enfin sur le chemin de la vérité?

ActuBurkina

DRAME DE YIRGOU : le Rassemblement patriotique appelle à l’abandon de toute stigmatisation ethnique

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR