ActuBurkina
A l'etranger A la une Politique

Niger : la Russie met en garde contre une éventuelle intervention militaire mais appelle à un retour à la légalité

La Russie a mis en garde contre l’éventuelle intervention militaire au Niger évoquée récemment par la CEDEAO en réaction au renversement du Président Mohamed Bazoum par un groupe d’officiers réunis au sein du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP). Selon des déclarations ce mardi 2 août de la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, la menace d’une intervention militaire au Niger ne contribuera pas à un règlement. Pour Moscou qui a appelé, hier mardi, toutes les parties à la retenue, il est primordial « d’empêcher une nouvelle dégradation » de la situation dans le pays.

« Nous pensons que la menace de l’usage de la force contre un État souverain ne contribuera pas à désamorcer les tensions et à résoudre la situation dans le pays », a déclaré ce 2 août Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, selon des propos rapportés par l’agence Sputnik. La Russie considère primordial « d’empêcher une nouvelle dégradation de la situation dans le pays » et prône l’organisation d’un « dialogue national« .

Selon la même source, le pays de Poutine compte également sur des actions appropriées de l’Union africaine et des organisations sous-régionales pour un règlement pacifique. Dans sa recherche d’une issue, Moscou part du principe d’ »une solution africaine aux problèmes africains« , a expliqué la diplomate russe.

C’est la deuxième fois que la diplomatie russe réagit aux événements au Niger. Le 27 juillet, le lendemain du coup d’État à Niamey, Maria Zakharova avait appelé « les parties au conflit à s’abstenir de recourir à la force et à résoudre toutes les questions litigieuses par un dialogue pacifique et constructif« . De plus, Moscou a dit compter sur « la libération rapide » de Mohamed Bazoum.

Appel à la retenue et au retour à la légalité

Hier lundi, le Kremlin a appelé « toutes les parties à la retenue » au Niger et à un retour à la légalité, après le coup d’État de la semaine dernière. « Ce qui se passe là-bas suscite une sérieuse préoccupation« , a dit le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov lors de son rendez-vous téléphonique quotidien avec la presse. « Nous appelons à un rétablissement au plus vite de la légalité dans le pays, à la retenue de toutes les parties afin d’éviter d’en arriver à des pertes humaines« , a-t-il ajouté dans des déclarations rapportées par l’AFP.

Au lendemain des évènements du 26 juillet 2023 qui ont débouché sur le renversement du régime de Bazoum Mohamed, la Russie avait condamné la tentative de coup d’état et appelé à un retour à l’ordre constitutionnel normal.

Depuis plusieurs jours, des manifestations de soutien à la junte militaire sont organisées un peu partout dans le pays et à chaque fois, des slogans en faveur de la Russie sont brandis par certains manifestants qui appellent à un renforcement de la coopération, notamment militaire, entre le Niger et l’ancienne république soviétique.

ActuNiger

Articles similaires

AVIS DE RECRUTEMENT D’UN AGENT COMMERCIAL

ActuBurkina

Littérature : Issa Sawadogo signe son deuxième opus titré « Ils ont tous échoué »

ActuBurkina

Action humanitaire: Une délégation de l’Ambassade du Royaume Uni au Burkina avec résidence au Mali reçue par Nandy SOME/DIALLO

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR