ActuBurkina
A l'etranger A la une Société

Niger : 67 kilos de cannabis saisis, 3 bandits armés neutralisés à Agadez

L’opération de lutte contre le banditisme et le trafic des drogues dans la région d’Agadez et en particulier dans le département d’Arlit, où plusieurs attaques armées ont été enregistrées ces derniers temps, a commencé à porter ces fruits. Ce mercredi 12 avril 2023, la patrouille mixte départementale a mis la main sur une bande de trois (03) dangereux criminels qui sévissaient dans la zone et au même moment, l’antenne locale de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a opéré une importante saisie de 67 kilos de cannabis à l’entrée de la ville.

Les trois (03) bandits armés ont été surpris en flagrant délit d’attaque sur deux véhicules de voyageurs par une patrouille de la Garde nationale (GNN). Après une filature et une course poursuite sur une trentaine de kilomètres, leur véhicule a pu être immobilisé grâce à un tir qui en a endommagé le radiateur. Il s’est avéré par la suite que les trois braqueurs interpellés étaient activement recherchés pour de précédents vols à mains armées sur le tronçon Arlit-Assamaka. Ils ont été présentés aux autorités civiles et militaires départementales ainsi que les armes saisies sur eux.

Dans la même journée, aux environs de 8h, les agents de l’antenne locale de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), en poste au niveau de la barrière coté sud de la ville, sur la route qui vient d’Agadez, ont opéré une importante saisie de drogue qui a été dissimulée dans des sacs de haricot. Au total, 67 kilos de cannabis ont été saisis ainsi que 300 comprimés de « Tramadol » soigneusement dissimulés dans des sacs de haricot.

Selon le Préfet du département d’Arlit M. Nouri Malan Sani, qui a tenu à féliciter vivement les Forces de défense et de sécurité (FDS) pour ces efforts, d’autres actions d’envergure sont à venir pour sécuriser davantage la zone.

Pour rappel, la situation sécuritaire dans cette zone nord du Niger, à la frontière avec l’Algérie et la Lybie, est devenue de plus en plus inquiétante ces derniers temps avec la multiplication des attaques armées par des dangereux criminels qui sévissent le long des principaux axes de la région mais aussi au niveau des principales localités. Une situation amplifiée par les trafics de tout genre notamment de migrants, d’armes et de stupéfiants qui a poussé les autorités, au plus haut sommet de l’Etat, à initier des actions de grande etendue pour contenir les menaces.

Le dimanche dernier, une escorte militaire de transport d’or ayant quitté le site aurifère de Tchibarkaten à destination d’Arlit, est tombée dans une embuscade tendue par des individus armés et a occasionné la mort de 5 soldats ainsi que 5 blessées selon un communiqué de l’Etat-major des Forces armées nigériennes. Les assaillants, venus à bord d’une dizaine de véhicules et lourdement armés, seraient de nationalité étrangère a aussi annoncé le procureur de la République d’Arlit dans un autre communiqué. Suite à ce tragique évènement qui fait suite à une série d’attaques visant des voyageurs et des commerçants, le chef d’Etat-major des armées accompagné par les principaux responsables des FDS s’est rendu à Arlit pour évaluer la situation sécuritaire dans la zone et annoncé de nouvelles orientations pour les opérations de ratissage et d’assainissement de la région.

Source: Actuniger.com

Articles similaires

DRAME DE BOUNGOU: « notre pays est plus que jamais menacé dans ses fondements » (UPC)

ActuBurkina

championnats d’Afrique senior d’athlétisme :Le Burkina Faso participe au Nigeria avec 12 concurrents

ActuBurkina

CONSOMMATION D’ALCOOL EN AFRIQUE : le Burkina classé 16e

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR