ActuBurkina
A la une Politique

MUTINERIE EN COTE D’IVOIRE : Ouattara aurait-il été roulé dans la farine ?

Les dernières mutineries en Eburnie auraient  été la goutte de trop qui a fait déborder le vase à tel point que le président Alassane Ouattara aurait menacé de quitter le pouvoir. C’est ce  que nous apprend la lettre du continent dans sa dernière parution qui a cité  le porte-parole du gouvernement Bruno Koné et le Premier ministre Amadou Gon qui l’auraient dissuadé.

N’eurent été certains de ses proches, Alassane Ouattara aurait rendu le tablier le 15 mai, face à l’incapacité de son entourage et la hiérarchie militaire à contenir les mutineries qui ont profondément affecté le numéro un Ivoirien. Selon  la Lettre du continent,   c’est le  Premier ministre, ancien  et fidèle collaborateur, Amadou Gon qui  aurait convaincu le chef de l’Etat « qui s’était vigoureusement opposé sur la foi de l’engagement des militaires à renoncer à des primes promises par le gouvernement à la suite des précédentes mutineries de janvier »,  à payer lesdites primes.

Pour Alassane Ouattara, poursuit le périodique,  quelque chose ne tourne pas rond dans cette affaire, mieux,  certains membres de son entourage et de la hiérarchie militaire l’auraient  roulé dans la farine. Certes,  le calme semble de retour mais le président ivoirien  ne digère toujours pas ces mutineries à répétition de la soldatesque. Mieux, il a appris à ses dépens qu’on ne badine pas avec l’argent des hommes en treillis.

AL CAPPUCCINO

Articles similaires

Burkina: le président Michel Kafando liste les chantiers prioritaires

ActuBurkina

                                   DYNAMISATION DU PAREN : le bureau provincial provisoire du Houet installé

ActuBurkina

INTERDICTION DE LA CONSOMMATION DE LA CHICHA : plus de 200 tubes à chicha saisis par la police municipale de Ouagadougou

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR