ActuBurkina
A la une Société

Modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance : une halte pour évaluer les actions mises en œuvre en 2022

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, a présidé, ce lundi 24 juillet 2023, à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire 2023 du Conseil national de la modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (CNMABG).

Ont pris part à la cérémonie aux côtés du Chef du Gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, et plusieurs autres membres du Gouvernement, les présidents d’institutions, les Gouverneurs de région, les représentants de la société civile, du secteur privé, des syndicats, des partenaires techniques et financiers ainsi que bien d’autres personnalités de marque

La session du Conseil national de la modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance de l’année 2023 est une occasion pour les différents acteurs d’établir le bilan des actions de modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance mises en œuvre au cours de l’année 2022.

Livrant le discours du Premier ministre, Bassolma Bazié, a indiqué que cette session constitue un cadre idéal pour dresser un bilan sans complaisance de la mise en œuvre des actions et de donner de nouvelles orientations à l’effet de promouvoir une culture de résultats dans l’administration publique fondée sur la satisfaction des usagers.

A en croire le ministre d’Etat, un développement profitable à toutes les couches de la population n’est envisageable que dans un contexte de bonne gouvernance et de modernisation de l’administration publique.

Pour lui, ces éléments constituent des facteurs de stabilité politique, de cohésion sociale, de paix, et de renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie.

Au cours des travaux, il s’agit pour les participants d’examiner l’état de mise en œuvre de la Stratégie nationale de modernisation de l’administration publique (SNMAP) et le rapport de l’état de la gouvernance en 2022, de présenter les outils/actions de modernisation de l’administration et de promotion de la bonne gouvernance et enfin de donner des orientations en matière de modernisation de l’administration et de bonne gouvernance sur la période 2024-2025.

A cet égard, Bassolma Bazié a exhorté les participants à examiner les documents soumis à leur appréciation avec rigueur, objectivité et pragmatisme de sorte qu’à la fin des travaux, l’on puisse disposer de documents de qualité, susceptibles de contribuer à la performance de notre administration publique et au renforcement de la bonne gouvernance au Burkina Faso.

La session du CNMABG est une instance de prise de décisions de réformes visant l’instauration d’un service public de développement, orienté vers les résultats, l’appui à la compétitivité du secteur privé, l’accroissement des richesses et la réduction de la pauvreté.

Une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes de l’hydre terroriste au cours de la cérémonie.

DCRP/MFPTPS

Articles similaires

ASSEMBLEE NATIONALE : les députés en session spéciale demain 8 janvier

ActuBurkina

BENI EN RDC: 7 casques bleus tués, 10 autres blessés dans les combats contre les ADF

ActuBurkina

Assemblée législative de transition : les députés interpellent le gouvernement sur l’utilisation du réseau social TikTok

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR