ActuBurkina
A la une Santé

Mobilisation sociale autour de la couverture sanitaire universelle : Le RAME interpelle le gouvernement

Dans le cadre de la commémoration de la journée internationale pour l’atteinte de la couverture sanitaire universelle (CSU), célébrée le 12 décembre de chaque année, le réseau accès aux médicaments essentiels (RAME), en collaboration avec le mécanisme de la société civile en faveur de la couverture sanitaire universelle (CSU), une conférence de presse a été organisée ce 15 décembre à Ouagadougou afin de présenter l’état des lieux de la mobilisation sociale menée par le RAME en faveur la CSU. De ce qui ressort de l’état des lieux qui été dressé, de nombreuses actions ont été réalisées par l’Etat et les OSC, mais beaucoup reste à faire pour l’atteinte de la CSU soit atteinte de manière accélérée.

« Dans la composante sociale et implication communautaire, le RAME a débuté des actions de co-construction de valeur partagée et de formation sur la couverture sanitaire universelle (SCU) afin de susciter davantage d’adhésion et d’engagement des communautés en faveur de la santé ». C’est ce qu’a fait savoir, Dr Christian Lamy au cours de la conférence de presse de ce 15 décembre 2022 à Ouagadougou organisée par le réseau accès aux médicaments essentiels (RAME). A en croire les responsables de cette organisation, en faveur de la couverture sanitaire universelle au Burkina Faso, plusieurs actions ont été menées par le RAME. Ce sont entre autres, la mise en place de la plateforme démocratie sanitaire et implication citoyenne qui mobilise les organisations communautaires des thématiques de suivi de la gouvernance, le suivi budgétaire  et le suivi d’accès aux soins de santé ; la conduite d’une étude d’analyse socio- anthropologique de représentation de la santé, les moyens pour la sauvegarder ou la restaurer et les responsabilités des acteurs au Burkina Faso ; la production de documents de communication sur la mobilisation sociale en faveur de la CSU et une étude d’analyse des goulots d’étranglement entravant la mise en œuvre efficace de la CSU.

Pour Dr Christian Lamy, des efforts sont consentis à plusieurs niveaux surtout au niveau du gouvernement. Cependant, il a affirmé qu’il est plus que nécessaire que la composante mobilisation et adhésion sociale à la marche vers la CSU soit supportée par la société civile et encouragée par les autorités, car dit-il, de nombreuses études ont démontré que la mobilisation sociale est l’un des leviers essentiels à la bonne marche vers la CSU. C’est pourquoi le RAME interpelle le gouvernement et les autorités sanitaires à plus d’engagement dans la marche pour la couverture santé universelle qui été initiée par le Burkina Faso.

Pour rappel, le réseau accès aux médicaments essentiels RAME est une OSC qui s’est donnée pour mission d’influencer les politiques publiques de santé pour un accès équitable des populations aux soins de santé.

Kiswendsida Fidèle KONSIAMBO

 

Articles similaires

Burkina Faso : Un avis de recherche criminelle lancé contre l’ex DG du CEGECI

ActuBurkina

REFORME DU FRANC CFA: le Conseil des ministres de l’UEMOA se félicite des « avancées historiques »

ActuBurkina

Charte de la Transition vue de l’Institut Free Afrique : des déséquilibres majeures qui minent la stabilité de la Transition

ActuBurkina

Laisser un Commentaire

ACTUBURKINA

GRATUIT
VOIR